Les maires des 117 communes que compte le Togo sont en formation de deux jours à Lomé depuis hier. A l’ouverture de la dite formation, le ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et des collectés locales, Payadowa BOUKPESSI a informé les maires que le gouvernement s’est engagé à verser 2,9 milliards de Fcfa aux 117 nouvelles communes  dans le cadre du  fonds d'appui aux collectivités territoriales (FACT)  afin de leur permettre de faire face à leurs obligations municipales.

Ces  fonds leur seront partagés proportionnellement à la superficie et la population au sein de chaque commune.

Ces fonds, précise le ministre, serviront à faire face aux dépenses d’investissement  et de fonctionnement en l’occurrence le paiement des arriérés de salaires durant les six premiers mois de l’année 2020.

« Avec les fonds versés, le gouvernement vous demande de privilégier les actions de lutte contre la pauvreté », a encore déclaré le ministre  Boukpessi.

En bon mathématicien, la division de 2,9 milliards par 117 communes donne 24,78 millions par commune si on fait un calcul arithmétique. Et si l’on divise ce dernier montant par six (six mois de fonctionnement des mairies), cela fait environ 4 millions de CFA par mois de fonctionnement pour chaque commune.

A voir ces chiffres, l’on se demande à quoi rime la décentralisation que clame tant le pouvoir de Lomé.