La Banque  Ouest Africaine de Développement (BOAD)  en collaboration avec le Fonds pour l'environnement mondial ont procédé au  lancement  le projet régional d’appui à la gestion des émissions des polluants organiques persistants non intentionnels et du mercure. Un projet de lutte contre la mauvaise gestion des déchets qui cible Six pays de la zone communautaire UEMOA pour apporter une expertise aux politiques nationales existantes. C’était ce vendredi 11 mai 2018 à Lomé au siège de la BOAD.

La mauvaise gestion des déchets accentue de plus en plus un problème environnemental et de santé publique dans les pays africains. Dans la zone UEMOA en particulier, la Banque Ouest Africaine de Développement en collaboration (BOAD) avec le Fonds pour l'Environnement Mondial (FEM) veut faire face à ce défi.

A travers le projet régional d’appui à la gestion des émissions des polluants organiques persistants non intentionnels et du mercure, six pays de la zone communautaire ont été ciblé. Selon le Vice-président de la BOAD,  Bassary TOURE, il s’agira d’apporter une expertise aux politiques nationales existantes en matière de gestion de l’environnement et de mobilisation des ressources appropriées. Convaincu que le projet viendra appuyer les efforts du gouvernement togolais, le Ministre togolais de l'Urbanisme et de l'Habitat, Fiatuwo SESSENOU a beaucoup apprécié l’initiative  de la BOAD.

En plus de la lutte efficace contre le changement climatique, la réalisation de ce projet comporte également l’aspect « offre d’emplois aux jeunes » a affirmé Ibrahim SOW, Coordinateur pour l’Afrique du Fonds pour l'environnement mondial.

Estimé à un coût total d’environ 49,5 milliards de F CFA, ce projet régional vient consolider l’engagement de la BOAD à accompagner les Etats membres de l’UEMOA, notamment en ce qui concerne la gestion durable des déchets.

 

 Helmut PINTO