Le  4e congrès panafricain du Renouveau Charismatique Catholique continue de battre son  plein dans la capitale togolaise, Lomé.

Au deuxième jour de cette rencontre,  l’Evêque d’Atakpamé, Mgr BARRIGAH-BENISSAN, conférencier, a édifié les congressistes sur la conversion.

 C’est ainsi qu’il a mis en exergue quatre types de  conversions à savoir  spirituelle, morale, intellectuelle  et mystique.

 *Si l'Afrique va mal, c'est notamment parce que certains de ses guides ont travesti leur mission et transformé leur vocation en une recherche de gain facile.*

 *Ne vendons pas des illusions aux populations qui viennent vers nous. Soyons plutôt honnêtes et courageux dans l'accomplissement des charges reçues de Dieu.*

 *Qui a dit qu'il suffit de prier pour que sans aucun effort tout soit résolu dans la vie de l'homme. Ne soyons pas de marchands d'illusions.*

*Notre peuple est en  train de se dépersonnaliser.*

 *Dieu ne viendra pas changer notre société à notre place.*

*Nos peuples croupissent dans la misère et nous disons à l'église prions pour que le seigneur nous délivre de cela ; mais la délivrance viendra d'où ?*

 *Dieu nous donne les opportunités ; il nous appartient de les saisir pour transformer la réalité. Ne faisons pas de notre peuple, un peuple de paresseux._* *N'enfermez pas vos fidèles dans des prières refuges. Ouvrez les portes pour qu'avec la grâce de Dieu ils puissent agir...*

 Ce sont là des extraits des propos du Prélat d’Atakpamé.

 Aussi, a-t-il  convié  les dirigeants africains à se départir de la mal gouvernance et d’être à l’écoute de leurs populations.

« La politique ne doit pas tuer l’humanisme que Dieu a  créé en nous », a avoué Mgr Barrigah.