Contribuer au développement du Togo, voici une des raisons pour tout un mois consacré à la diaspora togolaise. Initiée par le Collectif des Jeunes de la  Diaspora (CJD), cette première édition qui se déroulera du 05 septembre au 05 octobre 2018 traitera des thèmes tels que l’émigration, la décentralisation et les opportunités de développement. Selon Pacôme Adjrovi, Conseiller  Spécial du Président de la République Chargé des Togolais de l’Extérieur : « Ce mois va permettre à nos frères et sœurs, à nos amis, à tous ceux qui aiment le Togo de voir les besoins réels du pays. Et tous ceux qui peuvent le faire seront les bienvenus dans le processus de développement»

Estimée aujourd’hui à 1,5 voire 2 millions d’âmes, la diaspora compte marquer de sa présence tout ce qui peut hisser haut le Togo. Déjà sur le plan économique,  les transactions vers le Togo sont  enregistrées chaque année. Preuve, en 2012, 168 milliards de francs CFA ont été envoyés  au Togo par sa diaspora. 187 milliards en 2013 et 287 milliards en 2017, soit une moyenne de 14 milliards de recettes fiscales annuelles  pour le Togo. Ces données témoignent du poids économique et des opportunités que pourrait offrir la diaspora à l’économie togolaise. «Je souhaite que la diaspora puisse saisir les opportunités réelles que le gouvernement lui offre, qu’elle puisse prendre sa part de responsabilité dans le développement», a laissé entendre   le conseiller  spécial Pacôme Adjrovi pour témoigner l’ouverture des dirigeants en ce qui concerne les investisseurs et  opérateurs économiques de la diaspora.

Pour le lancement de cette première édition, quatre pays sont à l’honneur à savoir : l’Egypte, le Gabon, le Ghana et le Nigeria. Dès ce 06 septembre, les organisateurs  partiront à la conquête du pays. Ceux-ci sillonneront les grandes villes à la rencontre des frères et sœurs Togolais pour des échanges.

Désiré Agbémégno, stagiaire