Le Togo, après s’être doté en 2011 d’une politique nationale de l’équité et de l’égalité genre, entend joindre des actes aux textes. C’est ce qui explique  la tenue de la séance de consultation réunissant les concernés: les femmes et les acteurs impliqués à Lomé  en ce qui concerne le cas de la région « Lomé-Commune ». Initiée par le Ministère en charge de la Promotion de la Femme, cette rencontre de Lomé qui a eu lieu ce 06 Septembre 2018  vise  à  promouvoir l’autonomisation des femmes ainsi que leur participation effective à la prise de décision à tous les niveaux du processus de développement du Togo. En général, c’est une consultation régionale qui mènera à l’élaboration de la nouvelle stratégie nationale décennale 2019-2028 de l’égalité et l’équité genre après les étapes de la région Maritime, des Plateaux,  Centrale, de la Kara et des Savanes.

A travers des discussions inclusives et participatives,  des femmes et hommes des groupements, leaders religieux ou traditionnels, exposeront les besoins prioritaires de la gent féminine pour dégager au final des propositions stratégiques de tous les acteurs directement ou indirectement impliqués dans l’autonomisation des femmes. Ils identifieront également les services d’appui  afin d’assurer une réponse aux besoins de celles-ci.

D’après le recensement général de la population de 2010, les femmes représentent 51,4% de la population et 53,7% des actifs. Une estimation qui expose  l’importance et  l’attention qui devaient être accordées au sexe féminin qui d’ailleurs occupe une place significative dans sa contribution à l’économie togolaise.

Rappelons que le Togo a déjà adhéré aux conventions dans la perspective de réduire les écarts entre les hommes et les femmes.

 

Désiré Agbémégno, stagiaire