On ne finit jamais d’apprendre quand bien même on est doué dans son domaine. Il nécessite des fois des séances de recyclages ou de stages afin d’élargir  son horizon du  savoir.

Pour les professionnels de l’art qui sont une porte d’entrée sur la culture de tout un pays, des formations doivent être faites afin que ces derniers maitrisent réellement leur domaine et qu’ils portent valablement le flambeau de la culture. Aujourd’hui,  l’art du  Togo est  peu  exporté  donc peu connu. Cela ne voudrait pas dire que le pays ne dispose pas assez d’hommes pour porter haut la culture ou encore que le pays ne dispose pas assez de culture pouvant faire l’objet de sujets d’arts, mais plutôt cela provient d’une carence en matière de formation des artistes. En effet, des  artistes togolais sont peu ou mal formés. D’où  la nécessité  des formations afin d’exceller dans leur domaine.

Dans l’optique de donner un coup de main à la formation des artistes africains, la France a mis en place un programme dénommé « visa pour la création ». C’est un programme élaboré chaque année à l’endroit des artistes de l’Afrique et des Caraïbes et qui leur  donne l’opportunité de postuler en présentant un projet afin d’envisager une possible sélection pour un séjour de trois mois à la cité des arts  de Paris. Séjour  durant lequel, le lauréat va parfaire son projet et ensuite le porter à la découverte du public. Il partira à la rencontre des autres professionnels de son monde et travaillera avec eux.

Lady Apoc,  lauréate du programme « visa pour la création » de l’année 2018 a jugé bon de partager l’information pour encourager et inciter les jeunes de son domaine à postuler et à parfaire leur art. Une manière pour elle de contribuer au développement de la chose culturelle de son pays. Après avoir sédui par son projet « Lomila », l’artiste rockeuse,  Lady Apoc a été sélectionnée. Son projet consiste à rechercher et à créer des chansons d’origine Vodou et la musique rock.

« Visa pour la création » est un programme mis en place depuis 1991 par la France à l’endroit de ceux qui voudraient se professionnaliser dans l’art en Afrique et dans les Caraïbes. Pour pouvoir postuler, il suffit de se rendre sur la plateforme de l’Institut Français de votre ville ou de s’y rendre pour plus d’informations et ensuite tenir informé le Directeur dudit Institut.

 

Désiré Agbémégno