La promotion de la femme est de nos jours indispensable afin d’inclure toutes les forces pour le développement et la croissance économique du Togo. Ayant compris la situation, l’Etat togolais a mis sur pied des politiques sur l’équité et le genre. Ainsi, en janvier 2011, la Politique Nationale pour l’Equité et l’Egalité Genre (PNEEG) et son plan d’actions ont été adoptés. Malgré l’élaboration d’un mécanisme national chargé de la promotion de la femme, il est difficile de le faire appliquer directement dans la prise de décision des autres institutions de la république.

« L’intégration effective du genre dans nos programmes de développement constituera une avancée considérable dans la réduction des inégalités et augmentera des gains de productivités pour le bien-être de tous et de toutes », disait le Directeur de Cabinet du ministère en charge de la Promotion de la Femme représentant de Madame le Ministre. Afin de trouver des solutions à ces difficultés et avec l’appui du PNUD, il est réalisé un audit sur le genre à travers les ministères sectoriels. Cet audit a déclenché une phase expérimentale en 2016 suivie d’un plan d’action en 2017. Ce  plan d’action issu des ministères pilotes à savoir le ministère de la Santé, le ministère des Enseignements Primaire et Secondaire et le ministère de la Formation Professionnelle, est remis au gouvernement ce 13 septembre  après l’élaboration des recommandations pour des études d’applicabilité.

 

Désiré Agbémégno, stagiaire