Le 15 septembre de chaque année est célébrée la journée internationale de la démocratie. En prélude de cette journée, le Secrétariat d’Etat auprès du Ministère de la Justice chargé des Droits de l’Homme avec l’appui financier des Nations Unies pour le Développement (PNUD) a tenu une rencontre nationale ce 14 septembre avec les différents composantes de la société togolaise.

La Déclaration Universelle des Droits de l’homme adoptée en 1948 par  les  Nations Unies énonce dans son article 21 alinéa 3 : « La volonté du peuple est le fondement de l’autorité des pouvoirs publics ». Cet article introduit l’importance qu’accordent  les Nations Unies à la démocratie. En ce qui concerne  le  Togo, l’article 5 de sa constitution reconnait aux citoyens ayant  18 ans et plus,  le droit de prendre part  à la gestion des affaires de l’Etat. C’est dans cet objectif  qu’est choisi le thème de la célébration de cette année qui n’est autre que : « Participation des jeunes au processus de gouvernance démocratique au Togo ». En Ce qui concerne la rencontre, deux séances d’échanges ont été prévues. La première sera animée par Mme  Agounké Jeanine,  Directrice de l’académie du développement de la femme aura pour thème : «  la participation des jeunes acteurs sociopolitiques au processus de gouvernance : Enjeux, défit et perspectives ». Pour la seconde communication, le thème choisi est : « Promouvoir du leadership des jeunes acteurs et  leur participation au processus de prise de décisions »,  facilité  par Vincent Kavégué.

La secrétaire d’Etat chargée des Droit de l’Homme,  Dr Nakpa Polo  a remercié le PNUD pour ses appuis multiformes aux actions du gouvernement togolais.

La présence du PNUD aux cotés de notre pays dans ce cas précis traduit leur engagement et attachement des Nations Unies aux valeurs et idéaux de la Démocratie, d’Humanité, de Développement et de paix. Pour  cette raison, l’institution internationale s’engage à : «  Promouvoir l’avènement des sociétés pacifiques et inclusives aux fins du développement durables, assurer l’accès de tous à la justice et mettre en place, à tous les niveaux des institutions efficaces responsables et ouvertes à tous » à travers tous ses Etats membres. Par rapport à la Démocratie au Togo, les Nations Unies sont présentes sur les sujets relatifs aux Droits de l’Homme, au processus de réconciliation nationale et concourent au développement d’une stratégie conjointe d’appuis à la prévention des conflits et à la consolidation de la paix. Faisant allusion à leurs domaines d’interventions et la cible de la journée, la jeunesse, le Représentant Résidant adjoint du PNUD au Togo M. Mactar Fall déclare : « Je voudrais lancer un appel à la jeunesse afin qu’elle redouble d’effort en vue de contribuer significativement à prévenir les conflits et aider le pays à en sortir, en menant des actions de consolidation de la paix, d’édification et du renforcement de l’Etat ».

 

Désiré Agbémégno