L'Institut National de la Statistique et des Études Économiques (INSEED) a procédé ce 28 septembre 2018 à Lomé au lancement de l'enquête permanente sur les statistiques du Commerce International des Services (CIS). Pour réussir son enquête, l'INSEED procédera dans un premier temps à  la distribution des questionnaires auprès d'un échantillon d'entreprises sélectionnées et dans un second temps, l'Institut fera le suivi des questionnaires auprès des répondants.

Pour cette journée de lancement, des exposés ont été présentés et suivis des échanges en vue de préciser les aspects couverts par la collecte tels que les objectifs et les informations à collecter. "L'objectif principal de cette enquête, est de collecter les informations sur les transactions des services, les importations et exportations de services entre les résidents et les non-résidents", a déclaré  Koudjo Bika,  chef division des statistiques économiques à l'INSEED.

En ce qui concerne cette collecte d'informations qui couvrira un mois,  du 1er au 30 octobre, et portera sur les échanges de l'année 2017. " Les statistiques sont le socle de tout développement. Sans les statiques, il n'y a  pas une bonne planification", a laissé entendre Tchiou Animaou, secrétaire général de l'INSEED à propos des statistiques.  Il poursuit pour expliquer la nouvelle ligne CIS : "les statistiques du commerce international des services(CIS) viennent s'ajouter aux statistiques de marchandises qui étaient faites. Nous avions constaté que les statistiques du commerce international des services prennent de l'ampleur or elles ne sont pas appréciées pour intégrer l'économie nationale. Ces derniers moments, vue leur  importance, les organisations sous régionales ont demandé à ce que tous les pays de la sous-région puissent collecter ces données et les intégrer. Donc le Togo ne peut pas être en marge".

Rappelons que les collectes se feront en toute confidentialité conformément à l'article 2 alinéas 8 de la loi statistique  N°2011-044 du 03 juin 2011. L'opération en question est réalisée  dans un contexte de plus en plus marqué par les efforts de l'UEMOA pour l'élaboration d'une méthodologie communautaire et la tenue régulière dans une base de données au niveau des instituts nationaux de statistique de chaque État membre. Les informations collectées répondront aux besoins des responsables de départements ministériels des États membres de l'UEMOA en vue de l'élaboration de politiques commerciales, des négociations et suivis des accords commerciaux. Elles serviront également aux enseignants, chercheurs et étudiants évoluant dans le domaine du commerce international.

Désiré Agbémégno