La Concertation Nationale de la Société Civile (CNCS-Togo) avec le soutien de la Fondation Hanns Seidel a tenu  un atelier du 05 au 06 octobre 2018 à Lomé. Il était question de former ses membres sur le  processus d’élaboration  et de mise en œuvre du budget  de l’Etat. Le thème choisi pour cette rencontre est: "Exécution des budgets publics : État et Collectivités locales".

" La Société Civile aujourd'hui doit-être complice de la gestion ",  a lancé  Ouro-Bossi Tchacondoh,  membre du Conseil d'Administration de la CNCS-Togo. Cette affirmation témoigne de l'engagement de la  société civile à accompagner le processus budgétaire du pays. Au cours des élections locales prochaines, les collectivités vont choisir leurs futurs dirigeants. Ces derniers auront  le droit d'avoir un regard sur la gestion des finances du pays ou de la collectivité. La société civile représentant les populations doit  se former sur ses devoirs et droits d'avoir un regard sur la gestion des finances publiques. Ce qui rentre dans les principes de la démocratie. " Il faudrait essayer d'aider au niveau local les collectivités, les acteurs politiques, acteurs publics, la société civile et le citoyen lambda à comprendre comment est-ce que l'État gère les finances publiques. Parce que nous parlons de la démocratisation, nous parlons de la décentralisation et de la bonne gouvernance,  la démocratie et la bonne gouvernance sont intrinsèquement liées. Donc tout le monde doit comprendre les enjeux de la mise en œuvre de la bonne gouvernance ",  a déclaré Mme Aridja Frank,  Coordinatrice Régionale de programmes à la Fondation Hanns Seidel.  A Monsieur  Ouro-Bossi Tchacondoh d’ajouter: " Au delà de la participation des citoyens au choix des dirigeants à travers les élections, il faut surveiller la gouvernance, la gestion des collectivités locales comme la gestion du budget de l'État".

Quatre activités sont au menu  de cette formation à savoir: former les membres des organisations de la CNCS sur les attributions et le régime juridique des différents agents impliqués dans la gestion des budgets des organismes publics; expliquer aux participants les opérations qui se réalisent dans la gestion de ces budgets ainsi que les périodes d'enregistrement comptable des opérations budgétaires et enfin former les participants sur les techniques de reddition des comptes des organismes publics. Cet ensemble d'activités va concourir à l'assainissement de la gestion des finances de l'État et celles des collectivités locales par le renforcement du contrôle citoyen de l'action publique. " Il n'est plus question de rester à l'écart après avoir fait les élections  et critiquer qu'on a mal géré. Il faut apporter sa  contribution d'une manière un peu plus efficiente et efficacement à la question. Donc, faire en sorte que nous remontions nos réserves, nous partagions avec les décideurs les modes de gestion, les insuffisances constatées,  les corriger ensemble et faire en sorte que la gestion puisse être au rendez-vous du développement ",  a conclu l'administrateur de la CNCS-Togo.

 

Désiré Agbémégno, stagiaire.