L'information est portée à l'endroit des promoteurs et chefs d'entreprises privés ce 18 octobre 2018 à Lomé à l'occasion de la journée Mondiale de la Normalisation universellement célébrée chaque 14 octobre et ce depuis 1970. Cette journée offre aux pays en développement à l'instar du Togo, l'occasion de faire prendre conscience aux populations de la norme dans toutes les activités humaines. "C'est pour rendre hommage aux milliers de travaux des professionnels que ce soit des experts, des techniciens qui travaillent pour améliorer ou créer des apports techniques que nous appelons  norme. On veut commémorer ces efforts qui sont déployés par ces hommes"; disait  Lassevi James AGBODJAN, coordinateur technique national du Programme Qualité Afrique de l'ouest.

Dans sa recherche permanente de performance dans toutes ces activités, le Togo veut fixer un niveau minimum de qualité acceptable pour les produits,  services et obligations de résultats. En 2009, le gouvernement togolais a adopté la loi cadre relative à la qualité et de même pour les décrets d'applications en 2015 et 2016 pour permettre le développement de la culture qualité sur le territoire national. Pour cette raison, la Haute Autorité de la Qualité et de l'Environnement (HAUQE) ainsi que quelques structures techniques et financières de la qualité sont en cours d'opérationnalisation. Elles permettront au Togo de jouer pleinement sa partition sur le plan national, régional et international en ce qui concerne la qualité de ses produits et services. 

Les opérateurs économiques, promoteurs et chefs d'entreprises sont donc encouragés à migrer vers le label qualité, à l'utilisation systématique des normes et participer à la 5ème édition du prix togolais de la qualité. Faisant allusion au prix qui vient d'être lancé, le coordonnateur technique du Programme Qualité-Afrique de l'Ouest a déclaré que: "Le lancement du prix qualité entre également dans les activités de promotion de la qualité. Ce sont des activités qu'on mène pour permettre à la population d'être au courant de ce qui se passe dans le domaine de la qualité. Notamment  l'organisation des prix nationaux et CEDEAO de la qualité, l'accompagnement des entreprises pour les démarches qualité ISO 9001 et l'accompagnement de l'Association Togolaise des Consommateurs (ATC)". Il y a plusieurs catégories de prix. L'entreprise peut opter pour le niveau 1 ou le niveau 2. "Aujourd'hui, nous avons lancé le prix togolais de la qualité. Il y a des référentiels que les entreprises doivent respecter. Ce sont  les normes ISO 9001 et ISO 9004. Il faut aller dans l'entreprise, vérifier si les exigences contenues dans chaque norme sont appliquées. Les  entreprises doivent savoir  qu'à partir d'aujourd'hui, on va leur faire parvenir les modes d'achats des dossiers",   a poursuivi  le coordonnateur. Les dossiers permettront aux entreprises de comprendre le processus et d'opérer un choix par rapport aux prix.

 

Désiré Agbémégno