L'association Femme Africaine en Action pour le Développement (AFRICAWAD) a remis un chèque d’une valeur de 300 000 francs CFA aux orphelins et aux frères en situation de handicap. La cérémonie de remise a  lieu dans l'enceinte du CEG Kélégougan ce 21 octobre 2018. Au total, une cinquante de collégiens se verront payer leur scolarité par le biais de ce chèque. "Nous avions commencé quelque chose, nous n'allons pas nous arrêter là. D'abord nous disons merci à tous ceux qui  sont  en train de nous aider,  au gouvernement, au ministère en charge de l'Enseignement primaire et secondaire,  pour  nous avoir donner l'opportunité de rentrer en contact avec les enfants et pouvoir leur  venir en aide",  a laissé entendre Koura Konaté porte parole de l'association.

Pour Florida Ahoefa Eklu, bénéficiaire en classe de 3ème,   dans ses émotions, a déclaré: " Je suis contente de voir des gens voler à mon secours. Je les remercie beaucoup et à travers leurs aides, je leur promet de bien travailler à la fin de l'année."

L'association African  Women en Actions for Développement (AFRICAWAD) est créée en 2015 à Newcastle en Angleterre. Elle est une association à but non lucratif qui intervient dans l'humanitaire. AFRICAWAD a pour mission d'éradiquer l'ignorance en Afrique et d'aider les femmes à s'auto-suffire. Par rapport à l'évènement du jour, Matakonou Simbarré,  la Directrice AFRICAWAD-Togo a  déclaré : "Nous avions senti le besoin, parce que nous même sommes passés par des situations difficiles en ce qui concerne l'éducation pour avoir perdu  nos parents et l'impact que cela a eu sur notre vie,  nous a poussé à aider nos jeunes frères".  Et  à Koura Konaté de renchérir : “On veut aider tout le monde, plus précisément les filles  parce que quand une femme est éduquée, elle aide la société, elle ne va pas laisser ses enfants trainer, elle va les aider à aller à l'école,  réduire la pauvreté, leur permettre de se prendre en charge. Aussi réduire les grossesses précoces parce que quand quelqu’un  n'est pas éduqué, il  fait face  à beaucoup  de situations que quand on lui  ment,  il croit déjà en la personne. Mais avec l'éducation, il y   a certaines choses avant de poser comme acte, on  réfléchit."

Désiré Dagbovi