Kountondja Matiendou, un présumé voleur de motos de 28 ans dans la préfecture de Tône, a été appréhendé par la gendarmerie nationale et présenté à la presse le 7 novembre dernier à Dapaong. Soudeur de profession, ce bandit de grand chemin est un coutumier du fait.

Selon le lieutenant  Sondou Mamguiloubè,  commandant de la compagnie Savane-Nord/Cinkassé, l’accusé a été appréhendé le 26 octobre dernier à Sanfatoute  en possession de l’une des motos volées.  Suite à la perquisition de la gendarmerie,  en son domicile, plusieurs objets ont été retrouvés dont une moto dépiécée, des téléphones portables, trois plaques d’immatriculation et un poignard.

La poursuite des enquêtes a permis à la gendarmerie de découvrir huit motos volées et revendues. « Ce bandit vit dans son village de  Sanfatoute où il a son atelier de soudure  avec des apprentis, mais il se déplace chaque jour au CHR de Dapaong où  il guette les parents des patients, qui dans la précipitation ne bloquent pas le cou de leurs engins pour les voler», a  expliqué le Lieutenant Sondou.

L’accusé de son côté n’a pas nié les faits. Il affirme qu’il monte la garde au fronton  de l’hôpital tout en observant les motocyclistes qui ne sécurisent pas leurs engins. Il ajoute en substance qu’il utilise durant  un laps  de  temps les engins volés au village avant de les revendre tout en remettant aux clients des reçus afin de les rassurer.

Le présumé voleur, en attendant d’être jugé est mis à la disposition de la justice afin de répondre de ses actes. Le Lieutenant Sondou a profité de l’occasion pour lancer un appel à la vigilance surtout en cette fin d’année où les malfrats cherchent à assouvir leur ambition.

  Eyram Akakpo