Les litiges fonciers au Togo ne finissent pas de causer des préjudices aux populations. En effet, dans la matinée de ce  21 novembre à Ablogamé (un quartier de la ville de Lomé), certains habitants de ce quartier ont été délogés de leur maison par des forces de l’ordre et les gros bras sur ordonnance de la justice togolaise.

Les portes des chambres et boutiques défoncées,  des  effets jetés à la rue. C’est la scène horrible dont a été victime certains habitants du quartier Ablogamé, dans la matinée de ce mercredi 21 novembre. Selon les informations recueillies sur les lieux, les habitants dudit quartier seraient  confrontés à un litige foncier avec un ancien ambassadeur de la république du Nigéria au Togo.

« Nous sommes les vrais propriétaires.  Nos parents sont ici depuis 1800. » Confiait une victime.  Pour manifester leur ras-le-bol, les populations ont perturbé la circulation sur le boulevard du Mono, en posant des ordures, des pierres, des troncs d’arbre et pneus.

Malgré l’adoption d’un nouveau code foncier par l’assemblée nationale, le problème persiste et c’est malheureusement les plus forts qui l’emportent en matière  de justice au Togo.

 Eyram Akakpo