Le Colonel Djoguigou BARAMNA-BOUKPESSI prend les rênes  de l'armée de l'air ce 24 décembre 2018. La cérémonie de prise de commandement a  lieu à l'Etat-Major des Forces Armées Togolaises (FAT). Une cérémonie de remise de drapeau, présidée par le chef d'État-Major Général des Forces Armées Togolaises, le Général de division, Félix Abalo KADANGA, en présence de nombreux officiers de hauts rangs.

Nommé par le décret présidentiel n°2018-169/PR du 21 novembre2018, le Colonel Djoguigou BARAMNA-BOUKPESSI vient remplacer le Colonel Balikou MAKOUYA admis à la retraite.

Le Colonel Balikou MAKOUYA est un « pilote chevronné, rigoureux et appliqué avec près de 40 ans de vie militaire », a reconnu les FAT. Il totalise en somme 3130 heures et 35 minutes de vol. "Monsieur le Colonel Djoguigou BARARMNA-BOUKPESSI,   Chef d'État-Major entrant,  major et cher frère, votre nomination à la fonction de Chef d'État-Major me réjouit beaucoup  et je tiens à l'exprimer solennellement ici en vous adressant mes vives félicitations. Je suis très content de vous passer le témoin de l'armée de l'air car vous avez été un de mes collaborateurs de confiance. Vous prendrez  soin de ce témoin apparemment facile à manier mais complexe dans la réalité et vous continuerez ce que nos anciens et nous-mêmes avions entamé", a lancé le Chef d'Etat-Major sortant a son successeur.

Le Colonel Djoguigou BARARMNA-BOUKPESSI, Chef d’Etat-Major entrant,  septième à occuper le poste de Chef d'État-Major de l'armée de l'air, est un pilote de ligne formé en France et breveté de l'école de guerre de Yaoundé au Cameroun. Il totalise 4900 heures de vol en tant que pilote de ligne, commandant de bord et instructeur en vol. Jusqu'ici, il occupait les fonctions de commandant de la base de transport de Lomé.

Dans  son discours de commandement, le nouveau Chef d'État-Major s'engage à travailler sous les ordres de son supérieur, le Chef d'État-Major Général des FAT tout en reconnaissant l'immense chantier qui l'attend : " Mon Général, la tâche qui vient de m’être confiée est  immense mais elle n'est pas impossible. Je voudrais ici vous exprimer mon engagement ferme et ma détermination sans faille à œuvrer sous vos ordres et avec toute la chaîne de commandement pour que les FAT continuent d'être l'objet de fierté nationale”.

Créée en 1964, l'armée de l'air est une composante des FAT. Composée de deux bases, une pour les missions de combat basée à Niamtougou et l'autre pour le transport basée à Lomé. Tout comme les autres corps armés, elle assure la défense du territoire, surtout l'espace aérien, mais également des missions de service public notamment le transport des VIP et des évacuations sanitaires et secours aux populations.

Désiré Agbemegno