Le Réseau des Associations pour une Action Citoyenne (RAAC) a été porté sur les fonts baptismaux à Lomé ce 11 janvier 2019 sous le thème: « ce qu’est citoyen et quand est-ce qu’on est citoyen ».
Pour être simple, un citoyen est un individu qui vient d’un pays qui vit en république. C’est également un Homme qui fait preuve d’esprit civique.
Depuis l’avènement de la démocratie en Afrique tout comme le Togo, le déficit de culture citoyenne est l’une des causes de la plupart des conflits qui ont secoué ces pays africains jusqu’à ce jour. Une situation qui a impacté de diverses manières le processus de développement des pays.

Il y a plus d'un an, le Togo traverse une crise sociale et politique dont la sortie a sollicité à plusieurs égards une posture citoyenne de la part des porte-paroles des populations à la base que sont les organisations de la société civile. Face aux défis et enjeux majeurs qu' impose cette situation, la réflexion sur la neutralité, l’impartialité, le professionnalisme, la crédibilité, la probité, la moralité et l’intégrité des acteurs de la vie sociale s’avère indispensable en se référant à leur rôle déterminant dans la promotion du développement économique, social et politique.
Au Togo, il est remarqué que le manque d’un cadre permanent de regroupement de toutes les associations de la société civile. C'est pour pallier cela que des associations, collectifs, groupes d’individus partageant les mêmes idéaux tels que la paix, la stabilité, la promotion des droits de l’homme, le civisme, la bonne gouvernance, le développement durable et la démocratie se sont regroupés au sein d’un réseau, le RAAC  qui s’assigne le rôle d’œuvrer à l’émergence d’une culture citoyenne surtout au niveau de la gestion de la chose publique. Le RAAC serait donc un réseau qui regroupe des associations et organisations de la société civile. Selon Mme Noulo-Kmey DJAYOURI, Présidente du RAAC : « Malgré les efforts des organisations de la société civile à accompagner le gouvernement dans son processus de développement notamment en ce qui concerne la citoyenneté, les fondamentaux même de notre pays, il y a encore à faire. C’est en étant citoyen de notre pays que nous prouvons à suffisance notre amour pour notre patrie ». Le réseau a pour objectif de promouvoir la démocratie par le dialogue, la médiation, le civisme, le respect des droits humains, des textes et règlement en vigueur pour permettre l’harmonie et la cohésion au sein de la société. Le RAAC vise aussi à assister le gouvernement dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques destinées à garantir la paix et la stabilité. « Le RAAC veut fondamentalement amener la société civile à ses fondamentaux si j’ose le répéter notamment dans son rôle d’interpellation, dans son rôle d’éducation et dans son rôle de proposition des actions en appuis au gouvernement et en ce qui concerne la participation des acteurs dans leurs activités », a expliqué la présidente.

Désiré DAGBOVI