La 15ème journée du championnat national de football de deuxième division a été émaillée  par de nouvelle scène de violence.  A Badou, les supporters d’Okiti de la localité ont été sans pitié pour les visiteurs de la ville des sept collines.

Badou a été ce weekend le foyer de nouvelle scène de violence. Pour le compte de la 15ème journée du championnat national de football de deuxième division, Okiti de Badou recevait le solide leader Ifodjè d’Atakpamé. Un match qui s’est terminé en queue  de poisson.

 Alors qu’Okiti menait 1-0, un penalty a été sifflé pour Ifodjè où  les joueurs d’Atakpamé avaient la possibilité de revenir au score. Menacé d’une relégation en division inférieure, cette décision du juge de la partie n’a pas été du goût des supporters d’Okiti de Badou qui se sont violemment pris aux visiteurs d’Atakpamé.

Joueurs, dirigeants et supporters d’Ifodjè ont été pris en partie et copieusement tabassés par les supporters d’Okiti de Badou. Plusieurs blessés sont enregistrés dans  le camp des visiteurs d’Atakpamé.

Cette nouvelle scène de violence intervient  après celles enregistrées  à  Kabou et à Dapaong, il y a une semaine.  Malgré que les arbitres en signe de contestation de violences perpétrées sur  les leurs le weekend dernier,  avaient démarré la  rencontre  avec 10 minutes de retard, n’a du tout pas découragé ces fauteurs de trouble dans les stades au Togo.

Eyram   Akakpo