Les présidents des Cours constitutionnelles ou suprêmes venant de tous les pays africains et qui  participent à la troisième conférence organisée par la Cour constitutionnelle égyptienne, ont été reçus  mardi par le président Al-Sissi.

Le président de la Cour constitutionnelle du pays organisateur, le Conseiller Hanafy Ali Gibaly, et son vice-conseiller, Adel Omar Chérif, ont assisté à la rencontre.

Le porte-parole de la présidence, Bassam Radi, a déclaré que le président El-Sissi avait souhaité la bienvenue aux hauts juges africains qui s’étaient présentés à ce poste pour la troisième année consécutive.

Il a souligné qu’il soutenait cette initiative  qui devient une tradition annuelle.  Il a assuré que la conférence soutiendrait les relations judiciaires entre les pays africains.

Il a loué le rôle crucial des cours suprêmes en Afrique dans la défense des droits des citoyens dans le cadre de la légitimité et de la primauté du droit.