Ils sont de plus en plus nombreux ces désœuvrés  qui s’autoproclament ‟ Hommes  de Dieu″.  Les hommes mariés du village de Sagonou, localité située dans la préfecture de Zio,  doivent désormais surveiller leurs femmes comme du lait sur le feu. Pour cause, ceux qui devraient en principe leur enseigner la vie de la sainteté sont devenus des menaces pour leurs femmes.

« C’est donc à leurs fruits que vous les reconnaitrez. » écrit la bible dans Matthieu 7 : 20. En effet, un jeune pasteur  dont nous taisons pour le moment, son nom et le nom de son église, affecté dans le village de Sagonou pour évangéliser la population dite‟ païenne″ enceinte la femme d’un de ses plus proches collaborateurs. Conscient du sort qui lui est réservé, ce faux pasteur fuit nuitamment la localité pour se réfugier en lieu sûr.

Sur insistance du chef du village du milieu, le jeune faux pasteur accompagné des membres de l’administration de son église ont répondu présent à la place publique du village où ils ont présenté leurs excuses  aux villageois.

Selon nos investigations, ce faux pasteur aurait été renvoyé de cette église.

Eyram  Akakpo