Contrairement aux militants de l’opposition qui sont souvent victimes des arrestations à cause de leur engagement politique, les braqueurs dans la ville de Lomé opèrent en toute quiétude. Ce mercredi 6 mars, en plein cœur de la ville de Lomé, les malfrats ont encore dévalisé un commerçant emportant plusieurs millions de francs CFA.

L’insécurité devient grandissante dans la ville de Lomé. Malgré la présence des forces de sécurité qui sillonnent la ville jour et nuit les bandits de grand chemin opèrent toujours en toute tranquillité et en toute aisance. Ce mercredi encore, vers 11h dans le quartier d’Amoutiévé, alors qu’un commerçant venait de faire une opération de retrait d’une somme importante à l’Ecobank du grand marché, sa voiture a été stoppée en pleine circulation par les coups de feux des braqueurs. Et comme dans un film de Hollywood, les malfrats ont eu raison sur le pauvre citoyen. Plusieurs millions auraient été emportés à l’issue de ce hold-up.

Ce braquage est le nième à se produire dans la ville de Lomé et jamais, les malfrats ne sont arrêtés.

Le 04 mars dernier lors de son discours de lancement du plan national de développement PND, Faure Gnassingbé invitait les investisseurs étrangers à venir investir au Togo. Difficile que son appel fasse un écho favorable auprès des bailleurs, dans un pays où règne l’insécurité et où les bandits font la loi.

Eyram Akakpo