Le Premier ministre égyptien, Moustafa Madbouli, a rencontré le 06 Mars une mission de la Banque africaine de développement (BAD) dirigée par le vice-président de la Banque africaine de développement, Khaled Chérif, en présence de la ministre de l’Investissement et de la Coopération internationale, Sahar Nasr.

Le Premier ministre a souligné l’intérêt de l’Egypte à œuvrer pour accroître le volume de la coopération avec la Banque au cours des prochains mois dans les divers domaines du développement, en vue d’améliorer le climat des affaires et des investissements, parallèlement à l’accession de l’Egypte à la présidence de l’Union africaine.

Madbouli a évoqué la réunion tenue en marge de la réunion de Davos avec le président de la Banque africaine de développement et a discuté des propositions visant à renforcer la coopération technique avec les pays du continent dans les domaines de l’investissement dans le capital humain et de la transformation numérique, louant la coopération constructive entre l’Egypte et la Banque africaine de développement. Et ceci dans la mise en œuvre d’un certain nombre de projets d’infrastructure importants dans les domaines de l’électricité et de l’assainissement, ainsi que dans le développement de quartiers informels.

Pour sa part, le vice-président de la Banque africaine de développement a félicité pour le succès des réformes mises en œuvre par l’Egypte ces dernières années dans le cadre de son programme de réformes économiques et sociales, qui pourrait constituer le premier investissement en Afrique en 2018, soulignant l’intention de la Banque de continuer à soutenir l’Egypte dans son programme de réformes, La Banque africaine de développement a actuellement 31 projets en Egypte d’une valeur de 3 milliards de dollars, principalement dans les domaines des infrastructures telles que les projets d’assainissement, l’électricité, le traitement de l’eau et le développement des quartiers informels.

Pour sa part, la ministre de l’Investissement et de la Coopération internationale a déclaré qu’il existait une coordination en cours avec la Banque africaine de développement afin de coopérer à la mise en place de plusieurs projets dans les domaines des énergies nouvelles et renouvelables, des infrastructures, des transports et des communications, ainsi que des projets jeunesse et femme et des projets de coopération technique ciblant les secteurs investissant dans le capital humain.

La ministre de l’Investissement a également déclaré qu’un certain nombre d’institutions financières internationales, notamment la Banque mondiale, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement et la Banque arabe pour le développement économique en Afrique ont aspiré de soutenir d’encourager et de garantir les investissements en Afrique.

Au cours de la réunion, ils ont discuté des moyens d’activer ce qui avait été convenu récemment entre le président Abdel Fattah El Sissi et le président de la Banque africaine de développement sur des mécanismes pour renforcer la coopération avec la Banque afin de promouvoir les initiatives d’intégration régionale, l’intégration économique et les projets interafricains, et ceci au niveau du continent et la promotion du commerce bilatéral.