Le président Abdel Fattah Al-Sissi a annoncé, samedi, une augmentation du salaire minimum de 1200  à 2000 livres égyptiens (LE        ), lors de la cérémonie organisée pour honorer les femmes égyptiennes et les mères idéales.  Le président Al-Sissi a annoncé également une hausse de 7% du salaire de base avec un minimum de 75 LE pour les fonctionnaires du secteur public et une hausse de 15% des pensions de retraite avec un minimum de 150 LE.

Le chef d'Etat a indiqué que ces décisions et mesures étaient les fruits des efforts accumulés faits par l'ancien gouvernement et l'actuel gouvernement. 

Il a exhorté les femmes à procéder à un dépistage du cancer du sein.

Dans cette même optique, la ministre de la Santé et de la Population, Hala Zayed, a affirmé que le cancer du sein était la 2e cause des décès parmi les femmes en Egypte. La ministre a précisé qu'un projet global de dépistage du cancer du sein serait présenté au président. Au terme de son allocution, le président Al-Sissi a affirmé que l'Etat et ses organes contrôlaient les prix, une tâche qui, selon lui, n'est pas facile dans un pays de 105 millions d'habitants.

L'Etat assume d'autres missions, comme la lutte contre le terrorisme et le maintien de la sécurité et de la stabilité, a-t-il indiqué, en saluant à cet égard les efforts déployés par le ministère de l’Intérieur.