Placée sous le haut patronage de Madame le Ministre des Postes et de l’Economie Numérique de la République du Togo, la 4ème édition du Digital African Tour s’est ouverte sur le thème de « l’humain au cœur de la transformation digitale ».

Dans son mot d’ouverture, Mme Cina Lawson (en photo) la Ministre des Postes de l’Economie Numérique et des  Innovations Technologiques, après s’être réjouie de la tenue des travaux de cette édition, a rappelé que son département œuvre activement, dans le cadre de sa politique sectorielle, pour la promotion de l’entreprenariat numérique en créant des espaces et formant la jeunesse aux nouveaux métiers du digital.

« Le projet d’implantation d’un Tech Hub de 3000 m2 situé au centre-ville de Lomé ainsi que notre soutien à l’initiative #i4 Policy Hackaton le 14 mars dernier, obéissent, selon la Ministre, à cette logique puisque toutes ces actions visent à promouvoir l’entreprenariat, la créativité ainsi que le développement économique par le numérique, la technologie, l’innovation et la recherche.

Elle a en outre précisé que cette  4ème édition du Digital African Tour entend promouvoir et sensibiliser les acteurs de l’écosystème aux différents métiers dans le secteur du numérique.

Pour relever ce défi, un atelier de restitution de la formation en TIC avait réuni, le 26 juillet 2018, des experts et des acteurs de l’écosystème. Pour faire un état des lieux des besoins en formation TIC mais dresser également un inventaire des besoins de compétences en TIC. Ainsi la mise en place l’Agence Nationale de Cybercafé (ANCy), l’implantation du CERT et du SOC, feront appel à des nouveaux profils émergents, tant sur le plan qualitatif que quantitatif qui auront des responsabilités jusqu’alors inédites dans les entreprises », a conclu Mme Cina Lawson.

Au cours de ces travaux les participants ont eu  droit à 4 panels à savoir : « Formation aux métiers du numérique : comment anticiper les besoins ? », « Accès à Internet haut débit : comment la Démocratiser le haut débit est devenu central car porteur d’attractivité, d’activité, de productivité et de modernisation », « Paiement dématérialisés : quand les secteurs public et privé jouent la carte de a complémentarité », « Cybersécurité et protection des données à caractère personnel. Quelles avancées pour le Togo ? »

Entre autres intervenants à l’ouverture, M. Mohamadou Diallo, Directeur Général de CIO-MAG et Président du Comité d’organisation du Digital African Tour, M. Eric Adja, Directeur Afrique de l’Ouest de l’OIF qui ont tour à tour salué les efforts du Togo dans la promotion du digital comme vecteur de changement, de progrès économique et social, en vue de faire émerger les meilleures pratiques.

Il faut noter que le Togo est choisi comme le premier pays pour l’expérimentation de Kompass, une sorte de répertoire intelligent de l’ensemble des acteurs, par secteur, par pays. Un outil qui va intégrer les outils d’intelligence artificielle, de BI ou encore de Big data qui pourrait donner des informations sur le marché, sur les tendances et même aller mesurer le niveau de maturité des acteurs qui souhaiteraient se benchmarker.

ADJANOR Anges