L’Egypte a l’intention de planter cent millions d’oliviers d’ici 2022 pour multiplier sa productivité d’olives et atteindre les objectifs de développement durable escomptés. C’est ce qu’a appris l’Agence Corps Diplomatic Togo auprès du confrère « Le progrès égyptien ».  

En  effet,  le ministère égyptien  de l’Agriculture et de la Bonification des terres est en train d’élaborer la cartographie des zones agricoles et cultivables, des réserves naturelles et des sources d’eau naturelles et artificielles. Des terres agricoles seront mises en vente pour être plantées des différentes catégories d’oliviers.

L’Egypte a adopté une stratégie favorisant l’essor agricole censé réaliser un développement rapide et durable reposant sur l’inventivité et s’est assigné pour objectif de trouver de nouvelles méthodes agricoles économisant l’eau et les superficies cultivables. Le ministère a passé en revue les moyens d’exploiter les terres pour la culture des oliviers et les moyens d’assurer des garanties pour les investissements en la matière.

Notons que le ministre de l’Agriculture s’était entretenu avec le directeur exécutif du Conseil oléicole international, Abdel Latif Ghedira et le président du Conseil oléicole égyptien, Adel Khaïrat de la conférence tenue en marge des réunions du 53e Comité consultatif du Conseil oléicole international, organisé en Egypte pour la première fois.