La marche pacifique silencieuse et de prières  pour protester contre la restriction des droits aux libertés de réunions, d’associations  et de manifestation au Togo qu’organise  « Espérance pour le Togo»  du Père Chanel Affognon ce samedi 1er juin  à Lomé, ne se tiendra plus.

En effet, dans une lettre en date du 29 mai signée par le président de la délégation spéciale de la commune de Lomé, le contre-amiral Fogan Adégnon, aux organisateurs de cette manifestation, cette « marche pacifique silencieuse ne saurait avoir lieu.»

Le contre-amiral justifie sa décision sur le fait que l’association organisatrice de cette marche « ne dispose pas de base juridique légale. »

Il est à noter que depuis les soulèvements populaires du 19 août 2017 qu’avait lancés le président du Parti National Panafricain, Tikpi Atchadam sur toute l’étendue du territoire national, le pouvoir de Lomé n’affiche plus aucune volonté de donner aux Togolais leur liberté de manifestation reconnue par la constitution.

Eyram  Akakpo