Vers une fin d’année académique 2018-2019 mouvementée  dans les universités publiques du Togo.

En effet un préavis de grève à l’initiative du Syndicat des enseignants du supérieur au Togo (SEST) serait déposé sur la table des autorités universitaires. Les syndicalistes universitaires demandent l’amélioration  de leur condition de vie et de travail et donne jusqu’à la fin de cette semaine pour qu’un consensus soit trouvé. « Les enseignants chercheurs pourraient entrer en grève à partir du 15 juillet et ce, pour six jours. Et elle est reconductible», menacent les syndicalistes.

La grève avait été déjà conduite en avril dernier sans gain de cause pour les enseignants syndicalistes.

Eyram  Akakpo