Tout comme à Lomé, la ville de Cinkassé connait aussi des braqueurs qui font leur loi.

Dans la nuit du 5 octobre, un jeune étudiant en vacances dans la ville de Cinkassé a été braqué par des individus cagoulés et armées. Sa moto fut emportée après avoir reçu un coup de marteau à la nuque. Ce cas de vol de motos dans la ville de Cinkassé s’est accru depuis quelque moment.

Les enquêtes de la police après ce nouveau braquage ont permis de mettre la main sur quatre individus, auteurs de vol à mains armées que la police de Cinkassé a présenté  le 8 octobre dernier à la presse. Il s’agit des nommés Goutigue  Sambiani 20 ans, Tampango  Tilatédja 19 ans,  Laré   Bamite 22 ans et Laré Tiéyale 23 ans.  Tous de nationalité togolaise et sans emploi. Ces bandits opèrent aussi bien au Togo, au Ghana et en Côte d’Ivoire.

La perquisition à leurs domiciles a permis de saisir une arme de fabrication artisanale, des munitions de calibre 12, un poignard, un marteau, une cagoule, 4 motos non immatriculées et sans pièces  et un porte-monnaie contenant la carte nationale  d’identité de leur dernière victime.

Selon le commissaire principal de la ville de Cinkassé, Kamana  Méwinesso, ces bandits de grands chemins ont reconnu  les faits qui leur sont reprochés  et seront conduits devant le Procureur de la République pour répondre de leurs actes. Le commissaire appelle  à la vigilance de la population et leur  demande de collaborer avec les forces de sécurité pour démanteler les réseaux de malfrats qui sèment la zizanie dans la ville.

Eyram   Akakpo