La Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), vient de démarrer une série de formation et de sensibilisation à l’endroit des hommes de médias publics et privés du Togo autour du thème: «Prévention des conflits et violences et protection des Droits de l’Homme et de l’enfant ».

L’étape des régions maritime et plateaux a officiellement démarré ce lundi 14 octobre 2019 à Notsé, (ville située à 90 km au nord de Lomé) à l’issue d’une cérémonie d’ouverture conduite par le Président de la HAAC, Pitalounani TELOU en présence du Préfet de HAHO, TCHAMGANI Awo et du Représentant résident Adjoint du PNUD au Togo, Mactar Fall, a constaté sur place l’Agence de presse. 

Au total 105 participants, représentant les organisations et associations de journalistes, les organes de presse publics et privés (radio, presse écrite et en ligne et télévision), venus des deux régions prennent part à ce séminaire de formation. 

La formation qui va durer trois jours d’après les organisateurs sera axée sur le rôle actif que doivent jouer les professionnels des médias en tant que vecteur d’opinion dans la prévention des conflits via  des mécanismes d’alerte précoce.

Pour les responsables du PNUD au Togo, cette formation qui vient de démarrer attend contribuer à l’instauration d’un climat de paix durable au Togo. 

« Communément appelée le 4e pouvoir, l’importance de la presse au sein de la société n’est plus à démontrer. Informer, former et divertir qui en sont les maîtres mots qui engagent de plus en plus de responsabilités, s’il s’agit de traiter des sujets relatifs à des conflits ou à des violences. Acteurs de premier ordre de la circulation des idées et d’informations, les médias ont une grande responsabilité dans la prévention des violences et des conflits. Des médias libres et professionnels sont le socle et le garant d’un Etat de droit. Il est donc impérieux d’œuvrer à leur renforcement », a indiqué M. Mactar Fall dans son allocution de circonstance.

Pour sa part,  le Représentant du ministère de la Communication, des sports et de l’éducation à la citoyenneté et au civisme, M. KLEVOR Ambroise, n’a pas manqué de saluer cette initiative qui selon lui permettra aux journalistes togolais de jouer leur partition pour le renforcement de la démocratie  et l’Etat de droit au Togo.

De son côté, le Président de la HAAC a témoigné sa gratitude  aux agences onusiennes en particulier le PNUD qui œuvre  aux côtés de son institution en vue de mener à bien sa mission qu’est la régulation et la professionnalisation des médias. 

« Il sera question au cours de cette formation d’appeler les professionnels de médias au respect scrupuleux des règles déontologiques et éthiques de leur métier », a-t-il rappelé, tout en précisant que la même formation sera organisée à l’endroit des journalistes des autres régions du pays.

Il faut noter que la formation s’inscrit dans le cadre du projet de renforcement des capacités nationales et communautaires de prévention des conflits,  violences et de protection des droits de l’homme au Togo, initié par les Nations Unies et mis en œuvre par le gouvernement togolais.  

Signalons qu’après l’étape de Notsè, la HAAC mettra le cap sur  la ville  de Kara la semaine prochaine où les journalistes des régions centrale, Kara et Savanes subiront la même formation.

David  RICARDO