La société Scan Togo a présenté ce 20 décembre 2019 à Sika-kondji, le rapport annuel de ses actions RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) dans le canton de Tokpli, (préfecture de Yoto).

La société Scan Togo, soucieuse du bien-être des populations du canton de Tokpli et ses environs, et en vue de respecter ses obligations en matière de la RSE,  n’a pas lésiné sur les moyens au cours de cette année 2019. Environ 446 millions de FCFA ont été dépensés dans divers projets de développement et de soutien aux étudiants de la localité. Projet d’électrification rurale du village de Sika-Kondji et ses environs, projet de réhabilitation de l’hôpital de Tabligbo, projet d’alimentation en eau potable, projet de conservation des espèces dans le delta du Mono et le soutien à la formation universitaire des fils et filles du canton de Tokpli sont entre autres les projets financés par Scan Togo au cours de cette année 2019.

Et c’est dans une ambiance bon-enfant que les responsables de Scan Togo ont présenté ces réalisations aux chefs des différents villages, responsables des comités villageois et associations de développement oeuvrant dans le canton de Tokpli. Selon Éric Koulignac,  directeur général de Scan Togo Mines S.A., l’objectif de sa société est d’avoir une meilleure collaboration avec les populations. « La politique de la société est d’être avec vous et connaitre vos doléances. Scan Togo veut continuer à développer le partenariat avec vous. Soyez rassurés de nos engagements à coopérer avec vous », a déclaré Monsieur Koulignac à ses interlocuteurs.

Concernant le projet d’électrification en cours dans le canton de Tokpli, il a promis que sa société subventionnera l’implantation d’un nombre précis de compteurs dans chaque village, ceci dans un délai de deux à trois mois (ndlr: au plus tard fin mars 2020).

A propos de la voie de contournement créée par la Société, son pavage va débuter en 2020: « 1,5 à  2 km de béton sera fait chaque année à partir de l’usine, sur le budget opérationnel  de la société», a laissé entendre le N°1 de  Scan Togo.

Evoquant le problème des emplois, Monsieur Goulignac a affirmé que « la priorité de Scan Togo et de donner le maximum d’emplois aux jeunes. Mais Scan Togo seule ne peut pas pouvoir aux emplois. Les sous-traitants aussi doivent y contribuer».

Et parlant des sous-traitants, Monsieur Jean Koffi ADOLEHOUME, Directeur administratif chargé des relations avec le public au sein de cette société, a convié ou mieux a exigé la promotion des femmes dans les entreprises contractantes et les organisations de la société civile oeuvrant pour le développement du canton.  

Notons que le préfet de Yoto, Alibo Yawo, empêché, était représenté à cette rencontre par le secrétaire général de la préfecture. Celui-ci a rassuré les chefs traditionnels et les acteurs de développement du canton de Tokpli de la disponibilité du préfet à les accompagner  dans les actions visant le bien-être des populations.

Le maire de la commune de Yoto 3, Dégbè Kokou,  après avoir salué les efforts de la société dans sa commune, a souhaité que la mairie soit associée dans l’exécution des projets initiés par la société.

Visiblement satisfaits des œuvres réalisés cette année par ScanTogo, ces têtes couronnées n’ont pas manqué de remercier les responsables de la société. Ils ont émis le vœu que les projets en cours soient bien suivis et qu’ils atteignent le plus rapidement possible tous les villages concernés. En témoigne ces propos du chef canton de Tokpli, Togbui TOUDJI IV: « Je convie mes collègues à se réunir autour de Scan Togo afin que ses œuvres soient faites de façon collégiale pour le développement de notre milieu ».

« Soyez rassurés de notre engagement, mon staff et moi, de vouloir faire plus pour les populations du canton de Tokpli. Pour témoigner notre proximité avec vous, je projette d’ores et déjà une réunion non plus en fin d’année prochaine mais entre juin ou juillet pour évaluer l’état d’avancement de nos projets», a conclu l’homme à la manette de Scan Togo.

Il sied de rappeler que Scan Togo est une société de transformation du clinker. Elle est une filiale de Scancem international, membre de HeidelbergCement group. Elle s’est installée au Togo depuis Mars 2014.