Le nouvel archevêque métropolitain de Lomé,  Mgr Nicodème  Barrigah-Benissan a pris la possession Canonique du siège épiscopal de Lomé en tant que 5e Archevêque. Cette cérémonie d’envergure nationale voire internationale, s’est déroulée le 11 Janvier dernier en présence du Président de la république togolaise Faure Gnassingbé.

L’homme de Dieu qui a placé cette cérémonie  sur la parole biblique tirée de  Mt 5,9: « Beati Pacifici »,  heureux les artisans de paix.

Occasion pour cet élu du jour de signifier aux acteurs politiques togolais de mettre  le peuple au centre de leurs actions.

Mgr Barrigah-Benissan se réjoui du fait que l’inauguration de son ministère se déroule à quelques semaines de l’élection présidentielle au Togo. Un moment que le prélat qualifie de capital dans la vie du Togo, qui suscite, à juste titre une effervescence tout à fait compréhensible.

Aussi,  soutient-il que l’unité, la paix et le développement d’un pays  dépendent énormément de la qualité de ceux qui le gouvernent.

Tout comme le Pape François, le désormais ex évêque d’Atakpamé est convaincu que la politique  n’est pas simplement d’administrer le pouvoir, les ressources ou les crises. Elle est une vocation au service, une diaconie laïque qui promeut l’amitié sociale pour générer le bien commun.

Le nouvel ’archevêque métropolitain de Lomé  invite  les candidats en lice pour le prochain scrutin présidentiel à faire preuve de justice, d’honnêteté et de transparence tout au long des opérations électorales.

Rappelons que c’est  le 23 novembre dernier que le Pape François a nommé Mgr Barrigah en remplacement de Mgr Denis Komivi AMUZU-DJAKPAH qui a atteint les 75 ans,  limite d’âge fixée  par la loi canonique pour la retraite des évêques.

Notons enfin que c'est dans une grande ferveur que des milliers de Togolais ont pris part à cette cérémonie qui était très riche en couleurs.