La compagnie aérienne Asky a cessé tous ses vols vers ses destinations habituelles. La totalité de sa flotte  composée de  huit avions est  stationnée sur le tarmac de l’aéroport international  de Lomé. Les pilotes et les équipages sont donc  en  vacances temporaires.

Cette situation est consécutive à la pandémie de coronavirus qui sévit dans le monde et particulièrement dans la plupart des  pays africains qui  ont fermé leur espace aérien. C’est  le cas  de la Côte d’Ivoire, du Sénégal ou du Nigeria qui constituent  les gros marchés de cette compagnie.

Dans ce contexte, Asky n’avait d’autre choix que d’arrêter ses activités. Un retour à la normale est prévu dès la fin de la crise sanitaire.

Il sied de  noter que l’aéroport de Lomé reste  toujours ouvert.

Si Air France, la RAM et Brussels Airlines ont arrêté leurs vols la semaine dernière, Ethiopian Airlines continue d’opérer des liaisons vers Addis Abeba, New York et Washington depuis le Togo.

Créée il y a 10 ans au Togo, Asky s’était imposé comme le principal acteur dans le transport régional avec une vingtaine de destinations en Afrique de l’Ouest et Centrale.

 David Ricardo