La plateforme des organisations de la société civile togolaise dénommée « COVID WATCH Togo»  réclame du gouvernement la prise d’un décret  public portant modalités de fonctionnement et de gestion du Fonds national de solidarité et de relance économique et demande l’élargissement du fonds Novissi aux autres couches les plus légitimes telles que les personnes âgées non pensionnaires, les personnes en situation de handicap, les familles des personnes indigentes décédées par suite du COVID -19,  les malades indigents,  les revendeurs de nuit, les enseignants du confessionnel et du privé tous degrés confondus, les ménagères,  les chômeurs invétérés et les étudiants.

C’est ce qui ressort d’une  déclaration datée du 07 Mai 2020  que cette structure a fait parvenir  à la rédaction de l’Agence Corps Diplomatic Togo. Le Coordonnateur de cette plateforme, KARIYIARE Kampatibe (photo) puisqu’il s’agit bien de lui, a déclaré à notre rédaction que son organisation s’inscrit dans un pragmatisme. C’est ainsi  cette structure  demande  au  gouvernement:

  • La prise d’un décret public portant modalités de fonctionnement et de gestion du Fonds national de solidarité et de relance économique.
  • La création d’une structure indépendante chargée de la collecte et la gestion du Fonds national de solidarité et de relance économique  avec reddition des comptes périodique pour un suivi citoyen et institutionnel via les structures nationales de lutte contre la corruption.
  • La clarification de la participation de l’Etat au Fonds national de solidarité et de relance économique sans oublier la charge financière indue par la gratuité des tranches sociales sur les consommations d’eau et d’électricité.
  • La décentralisation des dons et subventions via l’ouverture des cahiers de dons dans les communes.
  • Au plan social, l’élargissement des critères de bénéfice du fonds Novissi en visant les personnes sus mentionnées choisies via une enquête minutieuse avec l’aide des comités de développement de quartiers.
  • Un appui financier à caractère social durant le temps de l’état d’urgence aux enseignants du privé et du
  • La prise en charge des familles des personnes indigentes décédées par suite de Covid -19.
  • L’érection ou la publication d’un Plan national de riposte au Covid -19 et son budget afférent, et ce, dans le respect de l’article 2 du décret N° 2020-015/PR portant création, attributions, organisation et fonctionnement de la coordination nationale de gestion de la riposte au COVID -19 au Togo.  
  • La création de fonds spéciaux de soutiens aux grandes entreprises, aux PME/PMI et au secteur informel dont les recettes sont drastiquement impactées.

La Plateforme COVID WATCH-TOGO invite enfin  le gouvernement à prendre de toute urgence  des mesures visant à règlementer, reporter, suspendre ou interdire les expulsions locatives  conformément au point 14 de l’article 2 de la  loi  du  30/03/2020 portant habilitation du gouvernement à prendre par ordonnances les mesures relevant du domaine de la loi.

                        Voici  l'intégralité de la déclaration de COVID WATCH-Togo

La plateforme  « COVID WATCH  Togo» réclame la prise d’un décret  public portant modalités de fonctionnement et de gestion du Fonds national de solidarité et de relance économique et demande l’élargissement du fonds Novissi aux autres couches les plus légitimes.

La maladie à coronavirus poursuit son rythme effréné de morts, d’angoisses et de désolation, en dépit des mesures initiées de par le monde.

Dans le sillage de la riposte au Covid-19, les autorités togolaises avec réactivité, ont pris une série de mesures aussi bien sanitaires, sociales, sécuritaires, fiscales que  financières allant dans le sens l’endiguement du virus,  de l’allègement des impacts négatifs subis et des soins aux personnes affectées.

Dans cette bataille à tout vent contre le Covid -19, un Fonds de solidarité et de relance économique de 400 milliards a été annoncé par le Chef de l’Etat dans son message à la Nation le 1er avril 2020.

Si un fonds  de 2 milliards en soutien aux urgences sanitaires dès les premières heures de la riposte a été annoncé par le gouvernement,  nombreux sont les citoyens qui se posent des questions légitimes sur la provenance des fonds à ce jour alloués dans le cadre des autres interventions.

Ainsi, le Fonds Novissi, pourtant  composante du Fonds national de solidarité et de relance économique poursuit son implémentation sans lisibilité et sans information sur ses sources de provenance dans un contexte de soutiens multiples par les partenaires techniques et financiers. Quant à ses critères, ils sont loin d’emporter l’adhésion des citoyens dont bon nombre, pourtant bénéficiaires légitimes, risquent d’être sévèrement exclus, entre autres: les personnes âgées non pensionnaires, les personnes en situation de handicap, les malades indigents,  les revendeurs de nuit, les enseignants du confessionnel et du privé tous degrés confondus, les ménagères,  les chômeurs invétérés et les étudiants.

Au regard de tout ce qui précède, la plate forme COVID WATCH –TOGO demande instamment au gouvernement:

  • La prise d’un décret public portant modalités de fonctionnement et de gestion du Fonds national de solidarité et de relance économique.
  • La création d’une structure indépendante chargée de la collecte et la gestion du Fonds national de solidarité et de relance économique  avec reddition des comptes périodique pour un suivi citoyen et institutionnel via les structures nationales de lutte contre la corruption.
  • La clarification de la participation de l’Etat au Fonds national de solidarité et de relance économique sans oublier la charge financière indue par la gratuité des tranches sociales sur les consommations d’eau et d’électricité.
  • La décentralisation des dons et subventions via l’ouverture des cahiers de dons dans les communes.
  • Au plan social, l’élargissement des critères de bénéfice du fonds Novissi en visant les personnes sus mentionnées choisies via une enquête minutieuse avec l’aide des comités de développement de quartiers.
  • Un appui financier à caractère social durant le temps de l’état d’urgence aux enseignants du privé et du 
  • La prise en charge des familles des personnes indigentes décédées par suite de Covid -19.
  • L’érection ou la publication d’un Plan national de riposte au Covid -19 et son budget afférent, et ce, dans le respect de l’article 2 du décret N° 2020-015/PR portant création, attributions, organisation et fonctionnement de la coordination nationale de gestion de la riposte au COVID -19 au Togo.  «  Une action sans base théorique est folie » dit-on.
  • La création de fonds spéciaux de soutiens aux grandes entreprises, aux PME/PMI et au secteur informel dont les recettes sont drastiquement impactées.

La Plateforme COVID WATCH-TOGO invite enfin  le gouvernement à prendre de toute urgence  des mesures visant à règlementer, reporter, suspendre ou interdire les expulsions locatives  conformément au point 14 de l’article 2 de la  loi  du  30/03/2020 portant habilitation du gouvernement à prendre par ordonnances les mesures relevant du domaine de la loi.

« La bonne gouvernance, clé de partage des défis ».

 Fait à Lomé le 08 Mai 2020

 Le Coordonnateur,  

 KARIYIARE Kampatibe