« Si nous avons le coronavirus au Togo, c’est parce qu’Air France a envoyé les premiers cas de coronavirus au Togo ». Ces propos sont du Professeur Majesté Watéba Ihou, le chef de l’équipe en charge des soins aux malades de la Covid-19 au Togo. Il les tenait ce matin ce vendredi 15 Mai 2020 sur une radio de la place. Le Professeur, par ailleurs doyen de la Faculté des sciences de la santé de l’Université de Lomé, exprimait ainsi sa colère devant la reprise imminente des vols Air France en direction de l’Afrique dès le 3 juin et du Togo le 16 juin.

« Quand Air France va commencer ses vols, toutes les raisons qu’ils vont évoquer, c’est purement économique. Si nous avons le coronavirus au Togo, c’est parce qu’Air France a envoyé les premiers cas de coronavirus au Togo. Et quand ils ont arrêté les vols, les 100 premiers cas que nous avons eu à traiter sont des voyageurs et les cas contacts des voyageurs. Ils ont amené la Covid-19 au Togo et aujourd’hui la maladie est rentrée dans les communautés où on retrouve des cas de VIH, des hypertendus et d’autres maladies qui augmentent le risque de décès des personnes atteintes par la Covid-19. Et voilà, on veut autoriser cette compagnie à amener encore les gens au Togo », a-t-il pesté.

« (…) Comment peut-on comprendre qu’Air France, qui n’est pas une compagnie togolaise, s’apprête à relancer ses activités ? Air France a négocié avec les pays africains (…) C’est impardonnable. Pour nos gouvernements, ce n’est pas normal. Parce que les gouvernements doivent aussi penser à l’intérêt des populations, ils doivent avoir pitié de nous les médecins. Nous sommes toujours en première ligne, il faudrait bien qu’ils tiennent compte de cela », a ajouté le Professeur qui croit fermement que le maintien de la fermeture des frontières est un moyen efficace de limiter la propagation de la maladie et protéger les populations togolaises.

 De notre confrère Tabloid.info