Le Togo, pour éviter la propagation du covid-19 a depuis le 20 mars 2020 suspendu ses vols en provenance des pays à haut risque comme la France, l’Italie et la Chine pour une durée de deux semaines, susceptible d’allongement en fonction de la situation. Cette décision prise par le gouvernement togolais a principalement touché la compagnie Air-France qui dessert presque chaque jour la capitale togolaise.  Dans un communiqué en date du 18 mai, la Ligue des Consommateurs du Togo, s’indigne contre la reprise des vols de la compagnie Air France entre la France et le Togo.

La Ligue des Consommateurs du Togo dans une déclaration attire l’intention du gouvernement sur les mesures prises afin de contenir la propagation du coronavirus sur toute l’étendue du territoire national.  Selon la LCT, ces mesures ont permis au Togo de contenir tant soit peu la propagation  de cette maladie qui a occasionné l’arrêt de toute les activités  économiques dans le monde et au Togo.

Malgré les mesures prises par le gouvernement pour freiner la propagation, on constate ces derniers jours, une augmentation rapide du nombre de contaminés due en partie à l’arrivée des Togolais  vivant au Benin, au Ghana et au Burkina Faso, précise  le communiqué.

« Nous apprenons avec stupeur et grande indignation à travers un  communiqué de l’ambassade du Togo en France qu’un accord  mutuel a été trouvé entre les autorités de notre pays et celles de la France pour la reprise des vols de la compagnie Air France vers le Togo  le 23 mai prochain », s’indigne la LCT.

« Dans le contexte actuel où le Togo continue de mobiliser les moyens non seulement pour faire face à la prise en charge très coûteuse des cas avérés de contamination, mais aussi aux conséquences économiques très drastiques, il est inadmissible que nos autorités  acceptent un tel accord, très suicidaire pour la population entière », poursuit le communiqué.

La LCT se dit indignée et ne saurait accepter un tel affront qui est souvent le résultat  de pressions exercées par les autorités françaises sur leurs anciennes colonies.

« Pourquoi les autorités togolaises ne sont pas préoccupées  du sort des Togolais de Wuhan (ville berceau de la covid-19 en Chine) ou d’ailleurs  et c’est celui des compatriotes bloqués en France qui les préoccupe?» s’interroge la LCT.

Pour éviter que le Togo ne connaisse plus de souffrance, la LCT  demande aux autorités  togolaises de surseoir à cet accord de reprise de vols d’Air France vers le Togo, car celui-ci est suicidaire pour la santé des populations.  Aussi, exige-t-elle des autorités françaises de cesser d’exercer des pressions sur les Etats africains dans ce  contexte de pandémie de peur d’engendrer une catastrophe inutile aux pays africains.

Elle exhorte en effet la compagnie Air France à privilégier la santé des populations africaines  à la sienne.

  Eyram Akakpo