Une délégation du ministère de l’eau, de l’équipement rural et de l’hydraulique villageoise, était le 25 juin dernier, dans la région des Savanes pour constater l’évolution  des travaux d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement.

D’un coût global de 6.860.000.000 FCFA, ces travaux exécutés dans le cadre du projet « BID-UEMOA d’hydraulique et d’assainissement en milieu rural », ont pour but d’améliorer durablement l’accès à l’eau potable et à l’assainissement  dans les zones rurales et semi-urbaines au Togo tout en favorisant la création de pôles de croissance socio-économique autour des infrastructures réalisées.

Le projet devra aider à desservir au moins  150.000 personnes en zones rurales et semi-urbaines dans les régions des Savane, Kara et Centrale d’ici 2021.

« Nous avons attiré l’attention du bureau d’étude AGETUR-Togo à faire de son mieux  pour la construction des ouvrages afin de soulager les peines des populations, car l’eau est une denrée rare », a déclaré M. Affo Bôni   Adjama, directeur de cabinet du ministère de l’eau, de l’équipement rural et de l’hydraulique villageoise.

Dans le mécaniste de financement innovant dénommé « triple gagnant », la Banque Islamique de Développement (BID) octroie un financement de 6.250.000.000 FCFA, pour l’exécution des travaux sous forme de prêt,  l’UEMOA prend en charge la marge bénéficiaire  et le Togo se charge du remboursement principal.

Outre ces charges, l’UEMOA et le Togo contribuent à l’exécution des objectifs du projet avec respectivement 35.000.000 FCFA et 575.000.000 FCFA