La France accompagne le Togo dans la promotion de l'autonomisation économique et sociale des femmes et des jeunes.  C’est ainsi  que l'ambassade finance ainsi plusieurs projets de coopération bénéficiant chacun d'une subvention comprise entre 25 et 30 millions FCFA et accompagne leur mise en œuvre technique. L'attaché de coopération de l'ambassade, Mazyar TAHERI, s'est rendu du 8 au 11 septembre 2020 dans la région des Savanes, dans le cadre d'une mission de suivi de deux,  de ces projets.

L'ONG « Atodes »

L'ONG Atodes porte un projet de fabrication et de promotion de fours et séchoirs solaires dans les préfectures de Tône, Tandjoaré, Cinkassé et Mandouri.

A cette étape du projet, la mission de suivi a pu constater l'effectivité de la fabrication des prototypes de fours et séchoirs et la maitrise de la technique par les artisans formés. Elle a suggéré la poursuite des activités de sensibilisation et de démonstration culinaire par les artisans formés au sein de leurs ateliers respectifs.

L'ONG « Inades formation »

Cette mission a également procédé au suivi des activités mises en œuvre par l'ONG « Inades formation », spécialisée dans la filière « poudre » des feuilles de moringa. Dans le cadre du projet soutenu par l'ambassade, un site pilote a été mis en place dans la préfecture de Tandjoaré.

Des actions de sensibilisation des communautés aux vertus du moringa et à l'intérêt de son intégration dans les régimes alimentaires, en particulier au profit des enfants, sont menées avec succès.

La mission de suivi a encouragé les bénéficiaires à s'approprier le projet pour une durabilité de l'action et à définir une stratégie plus offensive de mise en marché des produits.

Il sied de préciser  que  le fonds « PISCCA » dont  a bénéficié  les  deux  structures  est  le fonds des Projets Innovants de la Société Civile et des Coalitions d'Acteurs (PISCCA) permet de subventionner, tous les deux ans, une dizaine de projets soutenant l'autonomisation économique et sociale des femmes et des jeunes. L'objectif de ces projets est de faciliter le développement d'initiatives issues de la société civile et conçues pour contribuer à l'amélioration des conditions économiques, sociales et environnementales des femmes et des jeunes à l'échelle locale.