Le village de Djon Adampé, situé dans la préfecture d’Akébou a bénéficié de la magnanimité de l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB). En effet, cette localité a accueilli le 11 novembre dernier la cérémonie de réception provisoire d’un centre communautaire flambant neuf.  Ce joyau a coûté la bagatelle somme de 18 504 035 FCFA.

Il vient soulager la peine des apprenants qui logeaient des classes indécentes.

Cet ouvrage est une des activités inscrites au  projet d’infrastructures et filets sociaux de base de l’ANADEB. Ce  projet faut-il le rappeler, vise à  assurer aux ménages et communautés pauvres un meilleur accès aux infrastructures socio-économiques de base et aux filets sociaux.

De façon spécifique, il vise à soutenir la réhabilitation et la construction d’infrastructures de base dans les communautés ciblées, ce qui permettra d’accroître l’accès aux services socio-économiques afférents.