La localité d’Ayakopé située dans la préfecture du Zio, a bénéficié des travaux de haute intensité de mains d’œuvre (THIMO). A la manette,  les bénéficiaires du projet d'opportunités d'Emploi pour les jeunes vulnérables (EJV). Après le semis réalisé en septembre dernier sur une superficie de 6 hectares,  le cap est mis sur le  sarclage, lequel  a été fait le 15 octobre 2020.

 Le village d’Ayakopé fait partie des 11 derniers villages parmi les 24 bénéficiaires du projet EJV exécuté par l’ANADEB, dans la région maritime.

Ainsi, dans ce village, dans le cadre de la composante volontariat communautaire du projet EJV, deux sites sont dédiés au Travaux à haute intensité de main-d’œuvre (THIMO) des jeunes.

Sur les deux sites bénéficiaires,  les travaux suivent  leur cours normal. La preuve, sur le premier site, le semis a été réalisé en septembre dernier et le sarclage est fait le 15 octobre 2020 sur une superficie de 3 hectares de soja.

 Le second  site  est consacré au reboisement des plantes de teck et de Kaya  également sur 3 hectares. Au total, 4800 tecks et 200 Kaya ont été plantés.

Par ailleurs, les travaux, 100% agricoles, se réalisent avec l'appui technique de l'ICAT.

Au moins 50% de femmes bénéficiaires du projet EJV sont attendues dans la réalisation des activités.

Il sied de rappeler que  l'exécution du micro projet de THIMO nécessite au moins 60 jours de travail continu avec une équipe constituée  de 70 travailleurs encadrés par deux chefs d'équipe et au maximum 80 jours de travail continu (formation et volontariat communautaire). Les travailleurs sont rétribués à 1500 FCFA par jour

Initié par le Gouvernement togolais, le projet d'opportunités d'Emploi pour les jeunes vulnérables (EJV) est financé par la Banque mondiale pour une bagatelle  de 09 milliards de francs CFA.

Le projet EJV a pour objectif de fournir des opportunités d’emplois aux jeunes togolais, pauvres et vulnérables surtout dans les milieux ruraux.