Les femmes élues locales notamment les maires et leurs adjointes des communes du Togo, ont effectué  du  23 au 25 août 2021 à Kpalimé (environ 120 km au Nord de Lomé), un atelier de formation de  trois  jours sur les techniques de communication politique pour un développement participatif et inclusif, a constaté un journaliste de Togo24.

Initiée par la Faîtière des Communes du Togo (FCT) à travers le Réseau des Femmes Elues Locales d’Afrique Section Togo (REFELA-TOGO), cette session de formation s’inscrit dans l’Axe 3 dans du plan d’action de REFELA qui stipule: « Promouvoir  des actions liées aux préoccupations et besoins des femmes au niveau communal ».

L’organisation de cette formation a bénéficié de l’appui technique et financier du Programme Décentralisation et Gouvernance Locale (ProDeGoL), cofinancé par le Ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement (BMZ) et par l’Union européenne et mis en œuvre par la Coopération technique allemande (GIZ).

Cet atelier de formation vise à fournir aux femmes élues locales (les maires et leurs adjointes), des outils adéquats pour leur pleine participation à la vie politique en vue d’accroitre leurs leaderships et le savoir-faire managérial innovant en réponse aux exigences du développement local dont elles ont la charge en tant qu’élues locales.

Il s’agira de manière précise de renforcer les capacités des femmes élues locales sur les techniques de communication politique, de les former sur la maitrise  des codes de la conquête du pouvoir et de les outiller sur les approches de politique locale d’égalité femme-homme.

Le Secrétaire général de la commune de Kloto 1 DOGO Tchala (représentant le Maire de Kloto 1) a remercié et félicité la Faitière des Communes du Togo pour cette initiative, qui selon lui est salutaire.

Il a, dans son mot de bienvenue, relevé l’importance de la femme élue locale et de la communication politique dans la vie administrative et institutionnelle des communes du Togo.

Pour Mme KOUBONOU  ATIOTA Touni (Présidente du REFELA, Maire de la Commune de Doufelgou 2), cette session de formation vient à point nommé renforcer les capacités des femmes élues locales sur leur réelle et effective participation à la prise de décision.

‘’La nécessité de former les  femmes élues locales est née du fait que nous avons constaté qu’il y a des manquements à certains niveaux  dans l’exercice de leurs fonctions. Et nous avons voulu à travers cette formation y remédier’’, a-t-elle souligné.

‘’La deuxième chose, il fallait aussi les outillées pour qu’elles sachent comment prendre la parole dans les assemblées et réunions et savoir s’exprimer sur les thématiques politiques pour que le leadership de la femme puisse avancer, afin que nous puissions accéder à des postes de responsabilité plus  grande’’, a-t-elle précisé.

Elle a rendu un hommage au chef de l’Etat Faure GNASSINGBE d’une part, pour les qualités qu’il a su imprimer au processus de la décentralisation, instaurant entre le niveau central et l’échelon décentralisé, une relation d’un genre unique que ‘’nous avons appelé le modèle togolais de gouvernance concertée’’, et d’autre part, pour l’accompagnement dont bénéficient les communes de la part du gouvernement.

La Présidente du REFELA, Maire de la Commune de Doufelgou 2, (photo) a par ailleurs témoigné sa reconnaissance et sa gratitude à la Faitière des Communes du Togo et aux partenaires techniques et financiers (BMZ, UE, GIZ) à travers le ProDeGoL pour leurs appuis et accompagnements multiformes.

La politique, a relevé le secrétaire général de la préfecture de Kloto SOGOYOU Békéyi (représentant le préfet), est une matière délicate, pleine de tactique et sous-entend des aptitudes et des attitudes.

‘’C’est pourquoi il faut un renforcement de capacités des femmes élues locales sur les techniques de communication politique’’, a-t-il expliqué, ajoutant que ‘’cela est très indispensable afin que leur participation aux affaires publiques au niveau local et leur leadership politique puissent contribuer efficacement au développement local’’.

Il a remercié le chef de l’Etat pour sa politique en faveur de l’épanouissement de la femme togolaise et la faitière des communes du Togo pour son  accompagnement.

Après avoir passé en revue les appuis et accompagnements que le ProDeGoL apporte aux différents acteurs de développement sur le plan local communal et national en général et en particulier en faveur de la participation des femmes à la gestion des affaires publiques et de la promotion du leadership féminin, NADJOMBE Francis,  a au nom de la de la Cheffe du ProDeGoL,  réitéré la disponibilité et l’engagement de la Coopération allemande et de  l’Union européenne, à poursuivre, dans le cadre de la mise en œuvre du ProDeGoL, le soutien de leurs actions et initiatives.

Les participantes ont suivi lundi trois présentations qui portent sur les modules tels que : ‘’Enjeux et outils de la communication publique locale’’, ‘’Egalité  Femme-Homme dans les politiques  publiques locales’’ et ‘’la Maitrise des codes de la conquête du pouvoir par l’élue locale’’, suivis de débat questions-réponses

La  formation a également portée sur les modules tels que ‘’la Maitrise des techniques et outils de communication politiques’’, ‘’Comment rédiger un discours politique efficace’’, ‘’Leadership  de l’élue locale dans les politiques publiques locales’’, suivis de débat et d’une présentation sur l’apatridie.

Enfin,  la boucle sera bouclée par une présentation sur ‘’les Stratégies de prise de parole publique de l’élue locale’’ suivi de débat et d’une Etude de cas qui portera sur le ‘’Partage d’expérience sur le parcours d’une femme entrepreneur et politique’’.