Le ministère de l’économie maritime, de la pêche et de la protection côtière a organisé ce 18 novembre 2021 à Lomé, une campagne de sensibilisation sur la sécurité et la sûreté maritime portuaire qui a réuni les acteurs de la plateforme maritime et portuaire.

Cette campagne a pour but de rappeler aux acteurs du secteur leur rôle et responsabilité dans le maintien de la sécurité et de la sûreté dans le domaine portuaire et au-delà notamment le long du littoral.

« Depuis l’incident lié à l’explosion au Port de Beyrouth le 04 août 2020 et à l’incendie du 10 juillet 2020 survenu au plot coton SAGA du PAL, la question de la vulnérabilité de notre port, a resurgi  avec insistance. Les autorités du domaine maritime n’ont pas manqué de prendre des dispositions au lendemain de ces drames. Ainsi, des réunions ont été organisées afin de mieux analyser la situation et de formuler des recommandations à l’endroit de chaque acteur. La rencontre de ce matin vise à amener les différents acteurs à disposer de mesures préventives, mais aussi de dispositifs de riposte en cas de survenance d’un incendie à l’instar des incendies du plot coton SAGAL du PAL, de la centrale électrique de Kékéli Efficient Power, de la Société ivoirienne de parfumerie SIVOP-Togo et tout récemment, de l’usine de fabrication de matelas Huans Tian», a expliqué Komi Essoneya Kabitchada, Secrétaire Général du Port Autonome de Lomé.

Pour le ministre TENGUE, «le Plan national de Développement en son axe 1 et la Feuille de route présidentielle 2025 en son axe 3, nous invitent à mettre un accent particulier sur la sécurité et la sûreté dans nos domaines portuaires et maritimes. Et nous ne pourrons y déroger en tant qu’Etat responsable, à la quête permanente du bien-être de sa population. La campagne de sensibilisation qui nous réunit aujourd’hui, portera sur la procédure de gestion des événements et incidents de sûreté dans les installations portuaires, telle prévue dans le Dispositif de Sûreté Maritime et Portuaire approuvé le 2 août 2018 ».

Il faut préciser que les ateliers de cette campagne en trois groupes composés d’acteurs de différents départements.