Après avoir passé deux semaines à la police, les journalistes  togolais Ferdinand AYITE  et Joël EGAH  ont été déférés à la prison civile de Lomé sans jugement depuis le 24 décembre 2021.

Ferdinand AYITE et Joël EGAH, respectivement directeurs de publication des journaux  « L’Alternative » et « Fraternité »  sont accusés de délits de « diffamation » et « d’outrage à l’autorité » dans une émission sur Youtube.  

Leur arrestation est consécutive  à une plainte déposée par deux ministres du gouvernement, le Ministre de la Justice, Pius Agbétomey, et le Ministre du Commerce, Kodjo Adedze, qui sont également des pasteurs.