Une convention portant sur un projet d'assistance technique en gestion des finances publiques a été signée le mardi 10 Juillet 2018 à Lomé entre le gouvernement togolais, le Fonds monétaire international (FMI) et l'Union européenne.  C’est ce qu’a appris l’Agence Corps Diplomatic Togo.

 Les documents ont été paraphés par le ministre de l'Economie et des Finances, M. Sani Yaya, le Chargé d'affaires par intérim de la Délégation de l'Union européenne au Togo, M. Vincent Vire et le chef de la mission et économiste principal au Département des Finances Publiques du FMI, M. Lewis Murara.

 Le projet  financé par l'Union européenne (UE) et mis en œuvre par le FMI, vise à améliorer la préparation du budget, à étendre la couverture et améliorer la qualité des informations budgétaires et à renforcer la gestion de la trésorerie et sa meilleure articulation avec la gestion de la dette publique. Il portera sur le renforcement des capacités en matière de préparation du budget, l’exécution, le suivi et le reporting budgétaires ainsi que de gestion de la trésorerie et de la dette publique.

 "Une bonne gestion des fonds publics est un aspect transversal fondamental pour s’assurer que les recettes collectées et l’action du gouvernement et des entités publiques contribuent pleinement et de manière efficace au bon développement économique et social", a indiqué M. Vincent Vire, Chargé d'affaires par intérim de la Délégation de l'Union européenne dans son intervention.

 Pour  M. Lewis Murara, le projet d'assistance technique en gestion des finances publiques vient appuyer "les chantiers de réformes de grande envergure" entrepris ces dernières années par le Togo. " Il s'agit d'un jour important pour les relations entre l'UE, le FMI et le gouvernement  togolais", a indiqué le  chef de la mission et économiste principal au Département des Finances Publiques du FMI.

 En remerciant les deux partenaires pour leurs actions multiples au Togo, le ministre Sani Yaya a insisté sur la volonté du gouvernement d'intensifier les réformes profondes en cours visant à améliorer la collecte et la gestion des fonds publics. Il a conclu qu'une plus grande transparence dans l'information budgétaire était essentielle pour que les opérateurs économiques et les citoyens soient pleinement informés de l'utilisation des fonds publics et comprennent ainsi l'importance et l'impact de leurs contributions au budget national.

 Pour rappel, le Togo est engagé dans une modernisation de la gestion des finances publiques conformément aux directives adoptées par le Conseil des ministres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) en 2009 qui prévoient d’aligner les méthodes de gestion des finances publiques sur les meilleures pratiques internationales. Par loi organique relative aux lois de finances (LOLF) numéro 2014-013 adoptée en 2014, le Togo s’est  engagé dans cette dynamique et est en  train de la construire progressivement.

David Ricardo