Le processus de décentralisation  au Togo vient encore une fois de recevoir un financement de la République Fédérale d’Allemagne.  La signature de cet accord de coopération financière entre  les deux pays a eu lieu le 15 mai dernier à Lomé.

3,3 milliards de FCFA, c’est le montant alloué par la République Fédérale d’Allemagne, pour soutenir le processus de décentralisation au Togo. Ce fonds servira à la construction des maries dans les nouvelles communes. Cet accord de coopération financière entre les deux pays a été signé par Ayawovi Demba Tignokpa, ministre de la Planification du développement  et de la Coopération et Matthias Veltin, ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne au Togo, en présence du directeur de cabinet du ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, Bakai Baoubadi.

Cet accord se situe dans le cadre de la quatrième phase du Programme d’Appui à la Décentralisation (PAD  IV). La phase III  du programme avait été soutenue à hauteur de 8 millions d’euros, portant ainsi le total du financement à 13 millions d’euros pour la construction de nouvelles mairies, leur équipement, électrification et digitalisation.

En septembre 2019, le ministre de l’économie et des finances, Sani Yaya, déclarait que « ces appuis financiers permettront d’offrir un cadre de travail approprié aux nouveaux élus communaux.»

L’accompagnement de la République Fédérale d’Allemagne à ce processus de décentralisation au Togo date de 2012 et en 8 ans, elle y a injecté plus de 30 milliards FCFA.

Outre cet accompagnement financier, la Bundesrepublik apporte son expertise technique dont la finalité est de déboucher sur l’effectivité de la démocratie à la base.

L’Allemagne, à travers la KFW, appuie le Togo sur trois axes principaux depuis quelques années: la formation professionnelle et technique et l’emploi des jeunes, la santé et le développement rural  et enfin la décentralisation et la gouvernance.

Il est à noter qu’après plus de 30 ans de délégations spéciales, le Togo a organisé le 30 juin 2019 des élections locales qui ont permis d’élire 1 527 conseillers municipaux dans 117 communes.  

Eyram  AKAKPO