Le Togo vient de bénéficier d’un appui  de la Banque mondiale pour le renforcement du secteur de l’éducation. En effet, cette institution de Bretton Woods  a approuvé ce jeudi 26 août 2021 un financement de 60,1 millions de dollars (un peu plus de 33 milliards FCFA) de l’Association internationale de développement (IDA) et du Partenariat Mondial pour l’Education, pour aider le gouvernement togolais  à assurer la qualité et un accès équitable à l'éducation de base.

Ce financement, qui sera octroyé à travers un projet, permettra de soutenir la mise en œuvre du plan sectoriel décennal (2020-2030) du gouvernement pour l’éducation. 

L’enveloppe servira entre autres à construire de nouvelles salles de classes au primaire et au secondaire, à former les enseignants et réformer les curricula, à revoir la politique des manuels scolaires et à instaurer un programme de subvention basée sur la performance. Le projet fera également la part belle à la scolarisation des filles et à la promotion du numérique. 

Ce financement contribuera à la mise en œuvre de la feuille de route gouvernementale en soutenant les projets prioritaires visant à augmenter les capacités d’accueil scolaire et à améliorer la qualité de l’enseignement ; ceci afin de renforcer l’indice du capital humain du pays”, a déclaré Hawa Cissé Wagué(photo),  la Représentante Résidente de la Banque, à l’annonce de l’approbation. 

Malgré une scolarisation en constante progression et des efforts palpables depuis plusieurs années, le secteur reste en effet confronté à de nombreux défis. En juillet dernier au Sommet Mondial de l’Education à Londres, le Chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé avait plaidé pour plus d’investissements, notamment dans l’éducation de la petite enfance.