L’érosion côtière en Afrique reste toujours un phénomène inquiétant de par les risques que courent les populations côtières ainsi que la destruction des biens qu’entraine l’avancée de la mer sur le littoral.

Les pays membres de l’UEMOA sont en  conclave  du 19 au 21 octobre 2016 à Lomé pour l’élaboration du Projet Erosion et Adaptation dans les zones côtières d’Afrique de l’Ouest issu du Programme Africa Coastral Areas (WACA). Les travaux devront aboutir à des solutions concrètes, efficaces et durables à mettre sur pied afin de réduire considérablement la vulnérabilité des zones côtières et favoriser une  gestion des côtes intégrée et résiliente au climat.

Il s’agit précisément de trouver des solutions régionales et nationales pour répondre aux questions de l’érosion côtière dans les pays membres de l’UEMOA. Il y aura des discussions techniques sur les défis, sur les réponses régionales à ces questions de changements  climatiques et des facteurs naturels et humains responsables de l’érosion côtière. Une séance ministérielle est attendue le vendredi 21 octobre prochain dans ce même cadre pour la présentation du programme WACA, de ses principaux axes et modalités d’intervention ainsi que des principaux enjeux intersectoriels aux échelles locale, régionale et internationale.

Il est surtout prévu le lancement des activités du programme à l’échelle des quatre pays impliqués à savoir  le Togo, le Bénin, la Côte d’Ivoire et le Ghana pour définir les modalités d’engagement à une échelle plus large de l’Afrique de l’Ouest. L’initiative est soutenue par la Banque mondiale qui propose un financement de 150  millions  de dollars américains, soit près de 90 milliards de Francs Cfa selon les chiffres donnés par la Représentante Résidente du Groupe de la Banque Mondiale  au Togo, Joëlle BUSINGER. D’autres organisations soutiennent également ce projet dont la GIZ, l’USAID, les Fonds Nordiques pour le Développement.

« Le gouvernement togolais attend beaucoup des résultats de cet atelier » a déclaré Secrétaire Général du Ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières au Togo.

Helmut PINTO