La mise en place d’une infrastructure durable de paix au Togo préoccupe davantage le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) qui a procède mercredi 16 novembre 2016 à Lomé un atelier de mise en place du  comité local de paix dans la préfecture du Golfe. Première d’une série de séances destinées à la mise en place de comités préfectoraux de paix dans toutes les préfectures du Togo. L’objectif visé est celui de permettre au Haut Commissariat pour la Réconciliation et au Renforcement  de l’unité Nationale (HCRRUN) de jouer efficacement son rôle.

 En effet des communications sur les concepts de conflits, de leurs sources, de leur prévention et résolution seront au menu des ateliers de mise en place des comités de paix préfectoraux ainsi que leurs organisation et fonctionnement. Il faut préciser que ces comités locaux de paix ne viendront pas remplacer les institutions administratives judiciaires et politiques mais plutôt en appui  à ces dernières. L’idée est de promouvoir d’abord la culture de la paix au niveau de la base, ensuite de développer les activités génératrices de revenus pouvant aider les populations à la base  de lutter contre l’intolérance  au profit de la cohésion sociale au Togo.

Les comités de paix préfectoraux seront composés de femmes, de jeunes, des représentants des organisations de la société civile, de la chefferie traditionnelle ainsi que  des membres de l’administration. La seconde phase sera consacrée à la mise en place des comités régionaux dans les cinq régions du Togo. La troisième et dernière phase consistera au renforcement des capacités des membres des comités installés dans les différentes préfectures.

Helmut PINTO