pub

Politique

La diaspora togolaise indépendante et le CVU condamnent l’arrestation de Djimon ORÉ

Dans une déclaration rendue publique ce 06 Mai 2021,  le Réseau de coordination de la Diaspora Togolaise indépendante (RCDTI) et le Collectif pour...

06-05-2021 Politique

Lire la suite
  1. Société
  2. Sport
  3. Culture
  4. Economie
  5. Finance
next
prev

Les Togolais sont encore sous le couvre-feu en ces périodes de fin d’année. En effet, le gouvernement a décidé, outre le renforcement des mesures barrières, d’un retour du couvre-feu, et cette fois sur toute l’étendue du territoire national.

Si cette décision ne fait pas l’unanimité au sein de la population, parce que n’étant jamais confrontée à une telle situation de couvre-feu en pleine période des fêtes, une seule chose peut expliquer la démarche du gouvernement togolais: les chiffres de la propagation  de la pandémie au Togo, en Afrique de l’Ouest et en Afrique.

Au Togo, il est à noter que les chiffres communiqués par les services sanitaires à la date du 26 Décembre à 22h02, soit au lendemain de la fête de Noël, le nombre de cas confirmés est porté à 3555, avec les 09 nouveaux cas enregistrés (tous dans la préfecture du Golfe) sur les 756 personnes testées. La suite des chiffres indique qu’il y a effectivement 226 cas actifs, 36 guéris portant le nombre de cas de guéris à 3261. Quant au décès, on en compte finalement 68.

Ce sont là des chiffres qui confirment, malgré le couvre-feu et les dispositions prises pour éviter trop de promiscuité entre les populations, en cette période des fêtes de fin d’année, dans les bars, et autres lieux autrefois de forte fréquentation, que la menace reste toujours réelle.

Aussi, expliquent-ils à suffisance l’option du gouvernement à demeurer fidèle à sa « ligne de conduite qui consiste à prévenir» et ainsi  «éviter une explosion des cas en début 2021».

En tout cas, ne dit-on pas que « prévenir vaut mieux que guérir»? Surtout d’ailleurs que pour ce mal, en prévenant la contamination, on évite ainsi au gouvernement de trop investir  dans la prise en charge qui jusqu’alors est 100%, et donc destiner les économies faites à des investissements dans d’autres secteurs vitaux pour le développement du Togo.

 

A lire aussi

L'UNICEF signe un accord d'approvisionnement en vaccin Pfize…

17-02-2021 Santé

L'UNICEF a annoncé le 10 février 2021, la signature d'un accord avec Pfizer au nom du système COVAX pour la fourniture du vaccin Pfizer-BioNTech contre la COVID-19 durant l’année 2021.  Les...

Le coronavirus continue sa progression au Togo, le gouvernem…

28-12-2020 Santé

Les Togolais sont encore sous le couvre-feu en ces périodes de fin d’année. En effet, le gouvernement a décidé, outre le renforcement des mesures barrières, d’un retour du couvre-feu, et...

Des découvreurs du virus de l’hépatite C au nombre des l…

23-11-2020 Santé

Les contributions des chercheurs américains à la découverte du virus de l’hépatite C ont ouvert la voie à de nouveaux tests et traitements qui ont sauvé des millions de vies...

Santé: AUSEP ouvre deux kiosques pour recueillir les plain…

13-11-2020 Santé

Le 05 novembre 2020, l’Association des usagers du service public togolais (AUSEP)  a procédé  au lancement officiel de deux kiosques destinés à recueillir les plaintes et orienter les usagers  du...