Le président Faure Gnassingbé a été reçu ce vendredi 09 avril 2021  par son homologue français Emmanuel MACRON.

 Plusieurs  sujets étaient à l’agenda de cette rencontre.

D’abord celui de la coopération bilatérale. En effet des structures françaises comme l’’Agence française de développement, SOGEA SATOM, CIAN,  etc, opèrent au Togo. D’autres groupes français s’intéressent à plusieurs opportunités liées à la logistique, à l’énergie et aux industries de transformation.

Ensuite  la crise sanitaire en cours dans le monde s’est également invitée aux débats. Le Togo se débat depuis un an avec le Coronavirus. La France finance une partie de l’initiative Covax qui permet aux pays pauvres de recevoir des vaccins.

Les deux Chefs d’Etat ont évoqué la situation dans la zone UEMOA et les conséquences de la pandémie sur les économies des pays dudit regroupement.

Enfin, les échanges ont porté sur les enjeux sécuritaires en Afrique de l’Ouest. La lutte contre l’extrémisme est une priorité. Il a également été question du Mali où une équipe de transition s’est engagée à rétablir la démocratie. Le Togo est très actif au sein du Groupe de soutien à la transition au Mali.

Il sied de préciser que trois membres du gouvernement assisté  au déjeuner, Robert Dussey, le chef de la diplomatie, Damehame Yark, le ministre de la Sécurité et Cina Lawson, en charge de l’Economie numérique et de la Transformation digitale.

Signalons la  société civile togolaise en l’occurrence le Front citoyen Togo Debout qui appelait le président Macron à inscrire les questions des droits de l’homme  et de démocratie au menu des discussions,  n’a pas été entendue aux informations fournies par la cellule de communication de la présidence togolaise.