Les Etats-Unis d’Amérique ont célébré ce dimanche 4 juillet 2021, le 245 ème anniversaire de leur accession à la souveraineté internationale. Au Togo, les activités réduites à  la présentation solennelle  du drapeau américain par le corps des marines et à l’interprétation de l’hymne The Star-spangled Banner par les soeurs Stromayer. A cette occasion, l’ambassadeur Eric Stromayer a  délivré un message dans lequel il a fait le point de la coopération entre son pays et le Togo.  Voici la teneur de ce discours:

 

Nous célébrons aujourd’hui le 245e anniversaire de l’indépendance des États-Unis. Ce Jour d’Indépendance nous donne l’occasion, en tant qu’américains, de réfléchir à l’un des piliers des États-Unis, notre diversité.  Le président Biden a souligné l’importance de la diversité pour son administration et la promotion des droits de l’homme, chez lui et dans le monde. Dans notre monde de plus en plus diversifié, je suis personnellement un défenseur de la diversité, ayant épousé ma femme Susmita, qui est indienne d’origine, et étant le père de trois filles métisses qui chérissent les cultures de ma femme et de moi-même. Nous sommes tous fiers de représenter nos diverses expériences américaines ici au Togo, montrant ainsi que les États-Unis ne sont pas un pays monolithique.

Bien que j’aurais aimé vous saluer tous en personne, le COVID-19 continue de limiter nos interactions en personne.  J’espère néanmoins qu’avec les distributions de vaccins, nous pourrons tous nous rencontrer en personne dans un avenir proche.  J’encourage tous les Togolais à se faire vacciner et à limiter la propagation du COVID-19.

 Les États-Unis ont été fondés sur divers principes, à savoir que tous les hommes sont créés égaux et ont droit à la vie, à la liberté et à la poursuite du bonheur.  Ces droits ont été réaffirmés tout récemment, le 17 juin 2021, lorsque le président Biden a signé une loi faisant du 19 juin (Juneteenth) un jour férié officiel.  Le 19 juin ou Juneteenth commémore l’émancipation des esclaves afro-américains.  Bien que la plupart des gens attribuent la liberté des Afro-Américains à la Proclamation d’émancipation du 1er janvier 1863 du Président Lincoln, beaucoup d’esclaves n’ont pas appris qu’ils étaient libres avant l’annonce du 19 juin 1865.  Les États-Unis continuent de réparer les erreurs du passé et de défendre les droits de l’homme pour tous les groupes divers.  Nous encourageons tous les pays à suivre cet exemple et à faire en sorte que tous aient le moyen de jouir de la vie, de la liberté et de la poursuite du bonheur. John F. Kennedy l’a bien dit : «Les droits de chaque homme sont diminués lorsque les droits d’un seul homme sont menacés.»

 En ce jour d’indépendance, nous reconnaissons également que le programme Fulbright célèbre son 75ème anniversaire.  Créé en 1946 par le Sénateur J. William Fulbright, ce programme d’échange favorise des formes de pensée parmi les plus diverses entre Américains, Togolais et autres citoyens étrangers.  Au Togo, l’Association des anciens boursiers Fulbright a relancé sa section, et nous applaudissons leurs efforts.

L’agence du Corps de la paix ou Peace Corps et USAID (l’Agence américaine pour le développement international) célèbrent également des étapes importantes.  Les deux organisations existent depuis 60 ans.  Depuis 1961, l’USAID a mis en œuvre des programmes visant à promouvoir la santé dans le monde, à soutenir la stabilité mondiale, à fournir une aide humanitaire, à catalyser l’innovation et le partenariat, et à autonomiser les femmes et les filles.  Peace Corps envoie chaque année un groupe diversifié de volontaires pour soutenir les communautés locales.  Depuis 1962, le Togo a eu un flux constant de volontaires de Peace Corps.  Suspendu temporairement en raison du COVID-19, nous espérons que les volontaires reviendront bientôt.  En juin, Peace Corps a signé un protocole d’accord avec le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique du Togo, visant à améliorer le bien-être des communautés rurales par l’éducation et le renforcement des systèmes de santé locaux.  Nous attendons avec impatience d’autres accords signés pour cimenter notre collaboration continue.

Dans l’année à venir, le programme Threshold du Millenium Challenge Corporation commencera son travail, et de nombreux autres programmes entre nos deux pays continueront à s’associer pour améliorer la vie de nombreux togolais

Je m’en voudrais également de ne pas signaler, bien qu’il soit tôt, que nous attendons avec impatience le quart de millénaire des États-Unis.  En 2026, nous fêterons les 250 ans de notre pays, qui s’efforce toujours de créer une union plus parfaite.  Alors que les États-Unis continuent à améliorer leurs luttes internes, nous continuerons également à nous associer au Togo sur nos priorités communes: promouvoir la paix et la sécurité, faire progresser la croissance économique, soutenir la démocratie et la bonne gouvernance, et créer des opportunités pour tous.

Merci et joyeux 4 juillet à tous les Américains dans le pays !