Le processus de l’élaboration de la vision d’un Togo plus prospère en 2030 poursuit toujours son cours. Le Ministre auprès de la présidence de la République, chargé de la Prospective et de l’Elaboration de la Prospective et de l’Evaluation des Politiques Publiques S.E.M Kako NUBUKPO a tenu une réunion d’information et d’échanges avec les partenaires techniques et financiers ce matin à Lomé. Une assise occasionnée par le Ministre pour informer différents acteurs potentiels impliqués dans le processus de développement au Togo et surtout solliciter leur assistance. Plusieurs membres du  corps diplomatique, les ambassadeurs et  les représentants des organismes de coopération bilatérale sous régionale et multilatérale ont été convié à cette réunion. Une réunion au cours de laquelle, ils seront informés sur le processus de l’élaboration du document de la vision Togo 2030. Des échanges importants vont suivre pour permettre à ces parties prenantes du développement au Togo, de donner leur contribuer à l’élaboration du processus de la vision. Une vision qui doit-on le rappeler inclue en son sein quatre sous-systèmes : socioculturel, politique et gouvernance, démographie et développement humain et enfin économique et technologique. Plus précisément cette réunion avec ces « amis du Togo » vise à les inclure dans cette démarche prospective pour le plein succès de la vision du Togo à l’horizon 2030. La représentante résidente du PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement) au Togo             KARDIATA LO N’DIAE et le représentant de la BOAD (Banque Ouest-Africaine de Développement) dont leurs assistances techniques et financiers ont permis au processus de décoller ; ont participé à la réunion dans le cadre de la vision du Ministre Kako NUBUKPO. Celui de faire du Togo un pays émergent en 2030 et axé, selon ses paroles, sur « un développement humain durable favorisant le respect des droits humains, l’équité et l’égalité entre tous les enfants du pays dans un climat de paix et de réconciliation nationale ; un développement qui va au-delà de toute sensibilité politique et qui ne prend en compte que les besoins, les désirs et aspirations des citoyens ». Après cette réunion suivra une prochaine étape très importante dans cette démarche permettra de mobiliser les ressources nécessaires à l’élaboration du document de la vision Togo 2030.